Retraites: Bernard Accoyer suspend la séance à l'Assemblée Nationale

AFP
— 

Le président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer (UMP) a suspendu mercredi la séance-marathon de la fin de l'examen du texte sur les retraites. Il a convoqué une prochaine séance ce mercredi à 15h, heure initialement prévue pour le vote solennel sur l'ensemble du projet de loi de réforme des retraites.
Spectacle inédit: les députés de gauche ont alors manifesté dans le Palais-Bourbon en hurlant «démission».
Le président de l’Assemblée a annoncé sa décision juste après l'intervention de l'ex-Premier ministre Laurent Fabius. «Je ne laisserai pas, au travers de petites manœuvres, l'obstruction qui est paralysante et dévalorisante pour notre Parlement, se réinstaller», a lancé Bernard Accoyer devant un hémicycle survolté.  Il a ainsi mis fin aux explications de vote personnelles de cinq minutes chacune sur le texte que les députés de gauche avaient commencées à 7h45, et qu'ils entendaient poursuivre toute la journée pour retarder l'heure du vote.