L'UMP refuse de commenter les accusations du Monde

AFP

— 

L'UMP n'a pas souhaité commenter, lundi, les affirmations du quotidien Le Monde, démenties par l'Elysée, qui accusent la présidence de la République d'avoir violé le «secret des sources des journalistes», dans l'affaire Woerth/Bettencourt.
Ce journal «dit ce qu'il veut», a dit Frédéric Levebvre, interrogé lors de son point-presse hebdomadaire, «mais laissons la justice faire son travail et les Français jugeront ensuite».
«On n'a pas l'habitude de commenter une action de justice en cours», a également déclaré le porte-parole de l'UMP. «En l'occurrence, a-t-il expliqué, dans cette affaire il faut se souvenir qu'il y a déjà une plainte pour viol du secret de l'enquête, et qu'une action en justice est déjà en cours. Il ne m'appartient pas de la commenter», a-t-il ajouté.