Roms: aucune population ne peut être visée à cause de son origine, rappelle l’UE

AFP

— 

La Commission européenne a rappelé lundi qu'aucune catégorie de population ne pouvait être visée en Europe du fait de son origine ethnique, en réaction à une directive des autorités françaises ciblant expressément l'évacuation de campements de Roms.
L'exécutif européen, chargé de faire respecter les traités dans l'UE, s'est refusé dans l'immédiat à juger sur le fond cette circulaire ministérielle, datée du 5 août, dont l'existence vient d'être révélée.
Le texte affirme que «300 campements ou implantations illicites devront avoir été évacués d'ici trois mois, en priorité ceux des Roms». «Nous étudions ce document», a dit le porte-parole de la Commission pour les questions de justice et de droits des citoyens, Matthew Newman, sans vouloir préciser comment Bruxelles avait pris connaissance de ce texte.