Roms: l'UMP assume «tout à fait» la circulaire

POLITIQUE Xavier Bertrand dénonce au passage «l'hypocrisie» du PS...

avec AFP

— 

L.VENANCE / AFP

Attaquée de toute part, la majorité fait front. Le patron de l'UMP, Xavier Bertrand, a déclaré lundi assumer «tout à fait» la politique d'évacuation de campements illégaux, y compris la circulaire du 5 août visant explicitement les Roms.

Il en a profité pour tâcler ses opposants. Les critiques du PS et des associations contre cette circulaire, «c'est le monde à l'envers», a déclaré Xavier Bertrand sur RMC et BFM TV. Ce qui «me choque, c'est l'hypocrisie du Parti socialiste, l'hypocrisie de ces associations de bien pensants», a-t-il ajouté, dénonçant «les faux semblants de celles et ceux qui ne vivent pas à côté des camps illégaux de Roms».

Cette circulaire «est la traduction de notre politique et je l'assume tout à fait», a-t-il lancé.

«Les campements sont illégaux»

Peu auparavant, le ministre de l'Immigration, Eric Besson, avait affirmé sur France 2 ne pas être au courant de cette circulaire datée du 5 août du ministère de l'Intérieur. Celle-ci rappelle que «300 campements ou implantations illicites devront avoir été évacués d'ici trois mois, en priorité ceux des Roms».

«Les campements sont illégaux, ils sont démantelés en vertu de décisions de justice. Dans un Etat de droit, on fait respecter la loi», a jugé Xavier Bertrand.

En raison de débordements systématiques sur ce sujet, cet article est fermé aux commentaires. Merci de votre compréhension.