Sarkozy et Fillon (un peu) plus populaires

SONDAGE Mais leur cote est toujours basse...

avec AFP

— 

Nicolas Sarkozy et François Fillon, le 24 juin 2010 à l'Elysée.
Nicolas Sarkozy et François Fillon, le 24 juin 2010 à l'Elysée. — B.LANGLOIS/AFP

Nicolas Sarkozy progresse en septembre de 4 points, avec 34% de Français se disant satisfaits de son action, toujours devancé par François Fillon qui gagne 5 points pour atteindre 44%, selon le baromètre Metro-Krief group réalisé par Opinionway.

Dans cette enquête, à paraître lundi dans le quotidien Métro, 34% des personnes interrogées se disent assez satisfaites ou très satisfaites de l'action du chef de l'Etat, contre 30% le mois dernier, tandis que 63% se disent assez mécontents ou très mécontents de son action (contre 68%, -5). 3% ne se prononcent pas.

Le Premier ministre François Fillon recueille 44% d'opinions positives sur son action, contre 39% en août (+5), et 50% d'opinions négatives (contre 54, -4). 6% ne se prononcent pas.

 DSK en tête 

Au sein du gouvernement, le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo, cité comme un des potentiels successeurs de François Fillon, apparaît comme le favori avec 56% d'opinions positives (+1), suivi de Frédéric Mitterrand (Culture) et de Bernard Kouchner (Affaires étrangères), à égalité à 54% (=). Michèle Alliot-Marie (Justice), également citée pour Matignon, arrive 4e avec 50% (+4). Le ministre du Travail Eric Woerth, porteur de la réforme des retraites et englué dans l'affaire Bettencourt, arrive seulement 14e avec 31% d'opinions favorables (-4).

Parmi les personnalités de l'opposition, le directeur du FMI Dominique Strauss-Kahn (PS) reste le mieux noté avec 56% (-2), suivi par le maire de Paris Bertrand Delanoë (55%, +2) et du leader d'Europe Ecologie Daniel Cohn-Bendit (50%, -3). La première secrétaire du PS Martine Aubry est 4e avec 48% (-1) et Ségolène Royal 9e (36%, +2).

Concernant la politique du gouvernement en matière de sécurité, 43% des sondés trouvent que le gouvernement n'en fait «pas assez», 29% qu'il en fait «trop», 27% qu'il agit «comme il faut». 1% ne se prononce pas.

Mais 51% considèrent que le PS, s'il était au pouvoir, ne ferait «ni mieux, ni moins bien». 27% pensent qu'il ferait «mieux», 22% qu'il ferait «moins bien».

Sondage réalisé par téléphone du 3 au 8 septembre, sur un échantillon représentatif de la population française de 1.006 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.