Journalistes otages en Afghanistan: le SNJ-CGT exige des «actes» de Sarkozy

AFP

— 

Le syndicat SNJ-CGT a réclamé vendredi à Nicolas Sarkozy des «paroles fortes» et «des actes» pour rassurer les familles et les proches de Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, les deux journalistes enlevés en Afghanistan en décembre et retenus depuis en otages.
«Nous ne pouvons plus nous satisfaire de paroles convenues et de l'absence d'informations, de votre part ou des ministres de votre gouvernement», écrit le syndicat de journalistes dans une lettre ouverte au président de la République.