Le PS n’a pas comme exigence principale «d'obtenir la tête d'Eric Woerth», selon Benoît Hamon

AFP

— 

Le porte-parole du PS Benoît Hamon a assuré vendredi que les socialistes n'avaient pas comme «exigence principale d'obtenir la tête d'Eric Woerth», estimant que l'éventuelle démission du ministre du Travail était de la responsabilité du président de la République.
«Moi j'hésite à titre personnel à la demander (sa démission) pour une raison simple c'est que, si nous la demandions comme parti politique, la politisation de l'affaire serait forte là où je pense que c'est la responsabilité du président de la République de dire si Eric Woerth est en situation aujourd'hui, vu ses problèmes avec la justice, avec l'affaire Bettencourt, de porter la négociation avec les syndicats sur la question des retraites», a déclaré M. Hamon interrogé sur LCI.