Présidentielle 2012: DSK loin devant Sarkozy

SONDAGE Il n'y a que face à Ségolène Royal que le chef de l'Etat peut l’emporter selon cette enquête...

M.P. avec AFP

— 

Le mandat de Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI expire en octobre 2012.
Le mandat de Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI expire en octobre 2012. — B. PIOTR / ENPOL / SIPA

Même si les sondages se suivent et ne se ressemblent pas toujours, les élus préfèrent quand ils vont dans leur sens. Ce mercredi, c’est le Parti socialiste – et Dominique Strauss-Kahn en particulier - qui peut être rassuré: un sondage TNS-Sofres Logica* pour Le Nouvel Observateur publié jeudi donne presque tous les candidats socialistes gagnants contre Nicolas Sarkozy en 2012. Le mieux placé est DSK, qui écraserait le chef de l’Etat au second tour avec 59% des voix contre 41%.

L’autre candidate potentielle, Martine Aubry, l’emporterait aussi nettement (53-47%), tandis que François Hollande, qui ne cesse de faire part de ses intentions présidentielles, ferait jeu égal avec Nicolas Sarkozy (50%-50%) au second tour. La seule candidate socialiste qui perdrait contre le président de la République serait celle qui l’a déjà affronté en 2007, Ségolène Royal. Le résultat serait serré (51%-49%) mais en faveur du candidat de l’UMP.

Bonne ou mauvaise nouvelle pour DSK?

Reste que Nicolas Sarkozy basculerait en tête au premier tour, dans tous les cas de figure: 28%-22% face à Martine Aubry, 29%-16% face à Ségolène Royal et François Hollande mais seulement 26%-25% face à DSK. A deux jours de l'ouverture de leur université d'été à La Rochelle, les socialistes peuvent se féliciter de leur crédibilité retrouvée. DSK peut aussi se réjouir. Quoique. Comme le souligne le Nouvel Obs, il ne peut plus se targuer d'être le seul candidat à pouvoir battre Nicolas Sakozy: Martine Aubry le peut aussi.

Dans toutes les hypothèses, Marine Le Pen, si elle était candidate du FN, rassemblerait au moins 12% des voix (si DSK est le candidat) ou 13% (pour les autres candidats socialistes). Olivier Besancenot, pour le NPA, obtiendrait de 7 à 9%, Dominique de Villepin (UMP-RS) entre 6 et 8% et François Bayrou entre 6 et 7%. Dans ce scénario, Jean-Luc Melenchon réunirait entre 4 et 5% des voix et Hervé Morin, s’il se présentait, ne ferait jamais mieux que 2%.

* Sondage réalisé les 20 et 21 août auprès de 1000 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus (méthode de quotas).