Affaire Bettencourt: des «décisions» dans les prochains jours selon Fillon

POLEMIQUE Elles viseront à assurer «l'exemplarité» des politiques...

avec AFP

— 

François Fillon, le 23 mars 2010 à l'Assemblée Nationale.
François Fillon, le 23 mars 2010 à l'Assemblée Nationale. — P.VERDY/AFP

Il soutient son ministre du Travail. François Fillon a néanmoins annoncé ce mardi à l'Assemblée nationale que de «nouvelles décisions» visant à assurer «l'exemplarité» des politiques seraient prises «dans les prochains jours».

«Nous avons tous, hommes publics, un devoir d'exemplarité», a expliqué le Premier ministre en répondant à une question sur l'affaire Bettencourt, qui vaut à Eric Woerth d'être confronté à des accusations de conflit d'intérêts.

Des progrès mais pas suffisants

«Sur le chemin de l'exemplarité et de la transparence, depuis le début de la République, les uns et les autres, nous avons fait des progrès», a expliqué François Fillon, citant en exemple la suppression des fonds secrets qui, a-t-il rappelé, «servaient il n'y a pas si longtemps encore à financer les revenus des membres du gouvernement de gauche comme de droite».

«Je veux rappeler qu'il n'y a pas si longtemps la présidence de la République, celle de Charles de Gaulle, celle de François Mitterrand ou celle de Jacques Chirac ne faisaient l'objet d'aucun contrôle financier», a-t-il ajouté.