20 Minutes : Actualités et infos en direct
réfutationsJordan Bardella conteste l’utilisation d’un compte Twitter raciste

Le Rassemblement national et Jordan Bardella contestent l’utilisation d’un compte Twitter raciste

réfutationsL’émission de France Télévisions « Complément d’enquête » révèle l’utilisation par le président du RN d’un compte Twitter anonyme qui diffusait des messages racistes entre 2015 et 2017
Jordan Bardella, président du parti d'extrême droite français Rassemblement national (RN), présente ses vœux pour la nouvelle année à Paris le 15 janvier 2024.
Jordan Bardella, président du parti d'extrême droite français Rassemblement national (RN), présente ses vœux pour la nouvelle année à Paris le 15 janvier 2024.  - Alain ROBERT/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Cyril Hanouna, Gérard Depardieu et maintenant Jordan Bardella… « Complément d’enquête » a pris l’habitude de froisser les personnalités stars de ses investigations. L’émission de France Télévisions diffuse jeudi soir un épisode consacré au président du Rassemblement national, le « grand remplaçant », et révèle notamment l’existence d’un compte Twitter dont se serait servi l’intéressé entre 2015 et 2017 pour publier des messages racistes.

« Vous diffusez un tweet mensonger, sans même employer le conditionnel et sans préciser le démenti de Jordan Bardella qui réfute formellement être l’auteur de ces publications », a réagi mercredi sur X (ex-Twitter) Victor Chabert, porte-parole du parti, à la diffusion d’un teaser de l’émission sur les réseaux sociaux.

« Vous serez poursuivi et une mise en demeure a été adressée ce jour par huissier à France Télévisions », a-t-il ajouté, avant de préciser à l’AFP que le RN a entrepris ces démarches pour empêcher la diffusion de « l’extrait sur le faux compte qui est complètement mensonger ».

Un compte lié au cercle de Florian Philippot

Le reportage de l’émission de France 2 sur le jeune président du RN, âgé de 28 ans, se base sur quatre sources, dont trois sont anonymes. Le reportage mentionne un compte Twitter que Jordan Bardella aurait utilisé sous le pseudonyme de RepNat du Gaito pour diffuser des messages racistes, homophobes, ainsi que pour encenser la personnalité de Jean-Marie Le Pen ou encore pour s’en prendre à des journalistes sur le réseau social.

Dans le même reportage, que l’AFP a pu visionner, Jordan Bardella dément lui-même qu’il ait tweeté sous cette fausse identité : « Je suis désolé de vous décevoir, mais je n’ai qu’un seul compte Twitter », a-t-il répondu à France 2 lors de son arrivée devant l’établissement parisien où il a présenté ses vœux à la presse mardi. « Je ne vais pas assumer des propos que je n’ai pas tenus », a-t-il ajouté.

De son côté, une source du proche du RN a affirmé à l’AFP qu’un ancien assistant de Florian Philippot, ancien vice-président du Front National qui a quitté le parti, se cacherait derrière le compte Twitter RepNat du Gaito.

Sujets liés