20 Minutes : Actualités et infos en direct
APPELDarmanin veut « tendre la main » aux députés LR pour la loi immigration

Projet de loi immigration : Gérald Darmanin veut « tendre la main » aux députés LR

APPELLe ministre de l’Intérieur a répété son appel aux députés Les Républicains alors que le texte arrivera en début de semaine prochaine à l’Assemblée nationale
Le ministre de l'Intérieur est attendu dans les Alpes-Maritimes, à la frontière avec l'Italie, ce vendredi.
Le ministre de l'Intérieur est attendu dans les Alpes-Maritimes, à la frontière avec l'Italie, ce vendredi. - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes / 20 Minutes
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

«Rien n’est joué. Je veux leur tendre la main. » Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a répété son appel aux députés LR à propos du projet de loi sur l’immigration, dans un entretien à Nice-Matin daté de vendredi. Le texte arrivera en début de semaine prochaine dans l’hémicycle à l’Assemblée nationale.

Aux accusations de LR d’avoir détricoté le texte élaboré par le Sénat, il répond que « ce n’est pas exact ». « Sur 60 articles proposés par les sénateurs, nous en avons retenu plus d’une trentaine : les restrictions au regroupement familial, la suppression de la gratuité des transports en commun pour les étrangers en situation irrégulière. Ceux qui menacent des élus perdront leur titre de séjour. Le contrôle des étudiants sera renforcé », énumère le ministre dans cette interview donnée au quotidien régional alors qu’il est en déplacement dans les Alpes-Maritimes, les terres d’Éric Ciotti, patron de LR, ce vendredi.

« Nous ne sommes pas fermés »

A propos de l’Aide médicale d’Etat, que les sénateurs voulaient remplacer par une aide médicale d’urgence, plus restrictive, Gérald Darmanin indique que ce volet « ne relève pas du Code des étrangers » et qu’une telle mesure aurait donc été censurée par le Conseil constitutionnel. « Mais ce point pourra revenir dans le débat à court terme : nous ne sommes pas fermés », ajoute-t-il.

Créée il y a plus de vingt ans, l’AME prévoit une couverture intégrale des frais médicaux et hospitaliers accordée aux étrangers en situation irrégulière présents en France depuis au moins trois mois. Elle est régulièrement prise pour cible par la droite et l’extrême droite, qui l’accusent de générer un « appel d’air » pour l’immigration clandestine et de coûter « trop cher ».

Durcir les conditions de l’immigration légale

Selon un rapport de l’ancien ministre PS Claude Evin et du préfet Patrick Stefanini, figure de LR, remis lundi au gouvernement, cette AME est « globalement maîtrisée », mais « mérite d’être adaptée ». « Quant au délit de séjour irrégulier, réclamé par Les Républicains, je pense que leur demande mérite qu’on y prête attention. Je rappelle que c’est la gauche qui l’a supprimé en 2012. Moi, je suis ouvert à une discussion », dit encore le ministre dans l’entretien à Nice Matin.

Le projet de loi sur l’immigration, remanié et adopté en fin de semaine dernière par la commission des lois de l’Assemblée, a pour objectif de durcir les conditions de l’immigration légale, de faciliter les expulsions mais aussi de ménager la possibilité de régularisations pour des sans-papiers occupant des emplois dans des métiers en tension.

Sujets liés