20 Minutes : Actualités et infos en direct
le combat continueArlette Laguiller fait son come-back sur la liste de LO aux Européennes

Elections européennes 2024 : A 83 ans, Arlette Laguiller fait son come-back chez Lutte ouvrière

le combat continueFigure historique de LO et six fois candidate à l’élection présidentielle, un record, Arlette Laguiller sera symboliquement inscrite sur la liste de son parti aux élections européennes, comme en 2019
Arlette Laguiller au meeting de Nathalie Arthaud, en mars 2017.
Arlette Laguiller au meeting de Nathalie Arthaud, en mars 2017. - NICOLAS MESSYASZ/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

De tête de proue à dernière de liste. Arlette Laguiller ne lâche rien. A 83 ans, la figure historique de Lutte ouvrière, six fois candidate à l’élection présidentielle de 1974 à 2007 (un record), sera symboliquement inscrite sur la liste de son parti aux élections européennes en dernière position, a-t-on appris lundi auprès du parti.

Lors de son congrès annuel qui avait lieu le week-end dernier, LO a voté « à l’unanimité » une motion actant de « notre participation aux élections européennes », a indiqué lors d’une conférence de presse la porte-parole du parti trotskiste Nathalie Arthaud, qui en assumera la tête de liste, avec Jean-Pierre Mercier, autre porte-parole.

Maigre chance d’avoir un député à Bruxelles

« L’Europe, comme la France, comme tous les pays dans le monde, est gouvernée par les politiciens de la bourgeoisie. Nous pensons qu’il faut renverser la grande bourgeoisie et instaurer des institutions qui seraient dirigées par les travailleurs eux-mêmes », a expliqué Nathalie Arthaud. « Mais nous ne voulons sûrement pas rajouter des frontières », a-t-elle ajouté, fustigeant « ceux qui vont dans le sens d’un nationalisme exacerbé. Nous sommes pour un monde sans frontière dirigé par les travailleurs. »

Le parti trotskiste ne se fait pas d’illusion sur ses chances d’envoyer un député au parlement européen. Lors des trois précédentes élections européennes, il n’a pas dépassé 1 % des suffrages alors qu’il faut 5 % pour avoir des élus. « On n’est pas électoraliste, a reconnu Jean-Pierre Mercier. « On tient à faire entendre cette voix internationaliste, cette voix communiste révolutionnaire. »

« Ce ne sera pas une voix de trop pour faire entendre une opposition radicale à toutes ces idées racistes, xénophobes, qui empoisonnent et sont diffusées 24 heures sur 24 », a complété Nathalie Arthaud. « Ça ne sera pas une voix de trop que d’affirmer le fait que quand on appartient aux classes populaires, bien sûr qu’on vit mélangé et avec des intérêts communs. »

Sujets liés