20 Minutes : Actualités et infos en direct
Désaccords« La Nupes est bloquée », regrette Manuel Bompard

« La Nupes est bloquée », regrette Manuel Bompard malgré le « travail commun » sur l’immigration

Désaccords« Le fait qu’on va travailler ensemble […] ne va pas faire disparaître les désaccords stratégiques profonds », a regretté Bompard à l’Assemblée
Manuel Bompard lors d'un meeting de LFI à Marseille en novembre 2023.
Manuel Bompard lors d'un meeting de LFI à Marseille en novembre 2023.  - Alain ROBERT/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Le coordinateur de La France Insoumise Manuel Bompard a fait mercredi le « constat du blocage » de la coalition de gauche Nupes en raison de « désaccords stratégiques profonds », malgré un « travail en commun » mené contre le projet de loi immigration.

« Soyons honnêtes, le fait qu’on va travailler ensemble sur ce texte de loi ne va pas faire disparaître les désaccords stratégiques profonds qui existent aujourd’hui au sein de la Nupes », a dit l’Insoumis à l’Assemblée, devant l’association des journalistes parlementaires (AJP).

« Ce n’est pas parce qu’on va faire une bataille ensemble contre le projet de loi immigration que par magie, il va y avoir une liste commune de la Nupes aux élections européennes », a poursuivi le député des Bouches-du-Rhône, alors qu’écologistes, communistes et socialistes comptent chacun présenter une liste.

« C’est dommage »

« Les socialistes ont décidé d’un moratoire (de la Nupes) qui a l’air d’être définitif ». Chez « les communistes, j’ai entendu Fabien Roussel à trois ou quatre reprises dire qu’il quittait la Nupes, il a l’air vraiment déterminé à la quitter. Et les écologistes, pour l’instant, ils s’entêtent sur l’idée de déposer leur propre liste aux élections européennes », a critiqué Manuel Bompard. « C’est un constat de blocage. La Nupes aujourd’hui est bloquée. C’est dommage », a-t-il estimé.

« Quand le parti socialiste décide de son moratoire, il dit que le problème c’est Mélenchon. D’accord, mais qu’est-ce que vous proposez ? Qu’il disparaisse ? Qu’il arrête de parler ? Ce n’est pas une proposition raisonnable. Une proposition raisonnable, c’est de dire, on pense que (…) la stratégie doit être de telle ou telle manière, ça c’est une proposition raisonnable dans une coalition », a poursuivi Bompard

Crispations en série

« Mettre en cause la figure la plus identifiée d’une des composantes comme étant responsable de tous les maux, ce n’est pas une attitude qui permet de faire avancer cette coalition », a-t-il dénoncé.

Après une série de crispations, la coalition de gauche Nupes s’est déchirée sur la situation au Proche-Orient, notamment en raison du refus de Jean-Luc Mélenchon et de son cercle rapproché de qualifier le Hamas de « terroriste ».

Sujets liés