20 Minutes : Actualités et infos en direct
FRANCE RENOVLe gouvernement reproche à Wauquiez de couper le financement de France Rénov

Auvergne-Rhône-Alpes : Laurent Wauquiez accusé de menacer « 300 emplois » en supprimant le financement de France Rénov

FRANCE RENOVDans un courrier, trois ministres du gouvernement ont dénoncé la décision du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes de supprimer les 3 millions d’euros destinés à France Rénov
Laurent Wauquiez a décidé de supprimer les trois millions d'euros destinés au service France Rénov, qui conseille les Français dans leurs démarches de rénovation énergétique (Illustration)
Laurent Wauquiez a décidé de supprimer les trois millions d'euros destinés au service France Rénov, qui conseille les Français dans leurs démarches de rénovation énergétique (Illustration) - SYSPEO/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

«Votre décision […] menace les emplois des plus de 300 personnes qui font vivre ce service public de la rénovation ». Dans une lettre datée du 4 septembre, les ministres Christophe Béchu (Transition écologique), Agnès Pannier-Runacher (Transition énergétique) et Patrice Vergriete (Logement) reprochent la décision du président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, de retirer à partir de 2024 le financement régional du service France Rénov, qui conseille les Français dans leurs démarches de rénovation énergétique.

Cette décision de « retirer le Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes du financement et de l’animation du dispositif, […] aura pour effet de priver les habitants de la région d’un service public essentiel pour leurs projets de rénovation et fragilise une politique majeure pour lutter contre la précarité énergétique comme le dérèglement climatique », ajoutent-ils.

Un financement de 3 millions d’euros

Les espaces France Rénov, créés début 2022, visent à conseiller et orienter les particuliers dans la rénovation énergétique de leur logement, un chantier crucial pour diminuer la consommation énergétique et atteindre les objectifs climatiques de la France. Ils sont cofinancés par l’Etat, des agences publiques (Anah, Ademe) et les collectivités, dont les régions. « Nous vous prions d’examiner […] toutes les marges de manœuvre possibles vous permettant de sécuriser les 3 millions d’euros que le Conseil Régional s’était engagé à apporter en 2024 », écrivent les ministres.

Dans un courrier adressé en réponse, Laurent Wauquiez, tout en disant partager « tout à fait » les « préoccupations » du gouvernement en matière de transition écologique, tient à « repréciser » que c’est « un dispositif de l’Etat qui ne relève pas du champ d’action de la région ». En matière environnementale, la région privilégie des « actions concrètes » et « une vision pragmatique et de terrain », assure l’élu LR, citant par exemple « un plan de sobriété énergétique pour les lycées » de 80 millions d’euros. Et « le financement de dépenses administratives n’est pas la voie qui nous permettra de répondre à nos objectifs communs », insiste le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Sujets liés