20 Minutes : Actualités et infos en direct
RÉCAPUniforme, abaya, vacances… Les principales annonces d’Emmanuel Macron

Rentrée scolaire : Uniforme, abaya, vacances… Les annonces d’Emmanuel Macron chez HugoDécrypte

RÉCAPLe président de la République a abordé plusieurs sujets à l’occasion de la rentrée scolaire
Emmanuel Macron interviewé par le YouTubeur HugoDécrypte, lundi 4 septembre 2023.
Emmanuel Macron interviewé par le YouTubeur HugoDécrypte, lundi 4 septembre 2023. - HugoDécrypte / YouTube
Cécile De Sèze

C.d.S avec AFP

C’était l’événement politique de la rentrée scolaire. Emmanuel Macron s’est laissé interviewer lundi soir par le YouTubeur HugoDécrypte pour s’adresser aux jeunes. Pendant cet entretien diffusé en direct sur YouTube et TikTok, le président de la République est revenu sur différents sujets comme l’uniforme à l’école, la question de l’interdiction de l’abaya et du kamis en milieu scolaire ou encore le rythme scolaire. Retour sur les principales déclarations de la soirée.

Uniforme à l’école

Comme un boomerang, avec la rentrée scolaire, c’est un débat qui revient en force. Emmanuel Macron s’est dit favorable à des « expérimentations » et à une « évaluation » du port de l’uniforme à l’école, se prononçant de son côté plutôt pour une « tenue unique », « beaucoup plus acceptable pour les adolescents ». « Je suis favorable à l’approche expérimentation, évaluation », a-t-il déclaré, après avoir rappelé qu’à l’origine il était « plutôt pour que chaque établissement gère la chose » mais que la question prenait désormais des « proportions folles » dans le débat public.

« Il y a l’uniforme et il y a aussi la tenue unique. Sans avoir un uniforme, on peut dire "vous vous mettez en jeans, tee-shirt et veste" », a-t-il fait valoir. « La question de la tenue unique est à mon avis plus acceptable, peut paraître un peu moins stricte d’un point de vue disciplinaire », a-t-il ajouté. « Elle règle beaucoup de sujets (…) : un, la laïcité et deux, un peu l’idée qu’on se fait de la décence, c’est-à-dire on ne veut pas des tenues trop excentriques », a-t-il encore souligné.

Abaya et Samuel Paty

Le président de la République est resté sur le sujet de l’habit à l’école en évoquant l’interdiction de l’abaya qu’il a en partie expliqué par les attentats terroristes et l’assassinat de Samuel Paty. « Nous vivons aussi dans notre société avec une minorité, des gens qui, détournant une religion, viennent défier la République et la laïcité », a déclaré le chef de l’Etat.

« Ça a parfois donné le pire. On ne peut pas faire comme s’il n’y avait pas eu d’attentat terroriste et Samuel Paty », a-t-il dit. « Je dis juste : ce système est là », a poursuivi Emmanuel Macron. « Ça s’est fait parce qu’un enseignant apprenait la laïcité dans son cours et qu’ensuite il y a eu cet emballement avec les réseaux sociaux et des gens qui ont ensuite commis le pire. »

Un élève, un arbre

Le chef de l’Etat n’a pas parlé que chiffons, il a aussi fixé l’objectif de voir tous les collégiens de France planter un arbre, en commençant dès cette année en classe de sixième. « Je veux qu’on ait dès la sixième de cette année, qu’on commence à avoir des élèves qui plantent des arbres », a-t-il déclaré le chef de l’État.

Il a estimé que ce ne serait pas possible « pour l’intégralité des sixièmes » cette année, mais a souhaité qu’on ait à terme « cette génération où chaque collégien aura planté son arbre », pour « aider » à tenir l’objectif d’un milliard d’arbres plantés en dix ans.

Vers le train illimité à 49 euros par mois

C’est une petite révolution en Allemagne qui pourrait s’étendre en France. Il est désormais possible d’y voyager pour 49 euros par mois grâce à un nouveau ticket de transport. Une idée qui séduit apparemment le président.

« Oui, j’y suis favorable. J’ai demandé au ministre des Transports de lancer avec toutes les régions qui sont prêtes à le faire le même dispositif, a-t-il affirmé. La réalité chez nous c’est que ce sont les régions qui font la tarification de leurs billets. Mais toutes les régions qui sont prêtes à le faire avec l’Etat, banco. »

La question des rythmes scolaires

Raccourcir les vacances ? Ce n’est pas une idée qu’Emmanuel Macron exclut. Le président souhaite rouvrir « cette question des vacances ou plutôt du temps scolaire dans l’année ». « On n’a pas les meilleures conditions pour apprendre. On a moins de sport, d’activités culturelles et artistiques que nos voisins, avec des vacances d’été qui sont beaucoup plus longues, a-t-il expliqué. Il faut ouvrir ce sujet, ça ne doit pas être un tabou. Les élèves apprendraient mieux si on repensait ça. »

En parlant sport à l’école, Emmanuel Macron souhaiterait que les élèves arrivent à faire une heure par jour car « le sport, ça aide à mieux apprendre, c’est un instrument de santé et ça donne un cadre ».

Sujets liés