20 Minutes : Actualités et infos en direct
Nouveau jobQui est Olivier Klein, « monsieur antiracisme et haine LGBT » ?

Qui est Olivier Klein, le nouveau « monsieur antiracisme et haine LGBT » du gouvernement ?

Nouveau jobOlivier Klein, 56 ans, avait quitté ses fonctions de ministre du Logement en juillet
 L'ancien ministre du Logement a été nommé mercredi Délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT.
L'ancien ministre du Logement a été nommé mercredi Délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT. - J.E.E/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

De l’habitation à la discrimination. L’ancien ministre du Logement a été nommé mercredi Délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah). Olivier Klein prendra ses fonctions le 1er septembre à la tête de cet organisme rattaché à Matignon, où il succède à Sophie Elizéon.

Olivier Klein, 56 ans, avait quitté ses fonctions de ministre du Logement en juillet. Resté douze mois seulement à la tête du ministère, il s’était évertué à faire exister son domaine de compétences, potentielle « bombe sociale » aux yeux de Bercy et de l’Elysée. « Le sujet des discriminations est au cœur de mon engagement associatif et politique depuis près de 40 ans, et lutter contre les discriminations liées à l’origine ou à l’orientation sexuelle me paraît extrêmement important dans la période à venir », a-t-il assuré mercredi.

Du Parti communiste au macronisme

D’abord membre du Parti communiste, ce professeur de physique chimie a rejoint le PS en 2006 avant d’être élu en 2011 maire de Clichy-sous-Bois, ville déshéritée de Seine-Saint-Denis au cœur des violences urbaines de 2005. Il a lui même grandi dans le quartier du Chêne Pointu, régulièrement présenté comme l’une des copropriétés les plus dégradées de France.

A la tête de la Dilcrah « il y a deux feuilles de route : une sur la lutte contre les discriminations liées à l’origine, l’autre sur les discriminations contre les personnes LGBT. Ces deux feuilles de route sont déjà prêtes, il va falloir les faire vivre », a assuré à l’AFP le nouveau délégué interministériel.

La question « des quartiers populaires »

« Le testing fait partie des choses annoncées dans le plan Quartiers 2030 » amorcé par le président Emmanuel Macron fin juin à Marseille, a-t-il ajouté, en soulignant sa « sensibilité sur la question des quartiers populaires et de la discrimination que peuvent connaître leurs habitants ».

« Tout cela sera au cœur de mon action », a-t-il promis. Après une quinzaine d’années dans le camp socialiste, Olivier Klein s’est rapproché puis a soutenu Emmanuel Macron. Il a également dirigé le conseil d’administration de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) entre 2017 et 2022 et été vice-président de la Métropole du Grand Paris, délégué à l’habitat et la mixité.

Sujets liés