20 Minutes : Actualités et infos en direct
GouvernementBorne ne juge « pas nécessaire » de se séparer de Schiappa

Borne ne juge « pas nécessaire » de se séparer de Schiappa

GouvernementMise en cause pour sa gestion du Fonds Marianne de lutte contre le séparatisme, Marlène Schiappa conserve, pour le moment, son poste au sein du gouvernement
Malgré les rumeurs de remaniement ministériel, Marlène Schiappa, mise en cause pour sa gestion du Fonds Marianne de lutte contre le séparatisme, conserve la confiance de la Première ministre.
Malgré les rumeurs de remaniement ministériel, Marlène Schiappa, mise en cause pour sa gestion du Fonds Marianne de lutte contre le séparatisme, conserve la confiance de la Première ministre. - UGO AMEZ/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Elisabeth Borne a jugé dimanche sur France 3 « pas nécessaire » de se séparer de sa secrétaire d’Etat Marlène Schiappa, mise en cause dans la gestion du Fonds Marianne de lutte contre le séparatisme, alors que des rumeurs de remaniement du gouvernement s’intensifient.

La Première ministre, dont le remplacement à Matignon est aussi évoqué, a assuré en outre que les « préoccupations des Français, elles ne s’arrêtent pas, les réponses qu’on apporte, elles ne s’arrêtent pas » au 14 juillet. Il s’agit de la date butoir des 100 jours pendant lesquels le président Emmanuel Macron lui a demandé d’établir une feuille de route pour relancer l’action de l’exécutif après la crise des retraites.

« Je suis au travail avec mon gouvernement »

« On travaille en confiance avec le président de la République. (…) Je suis au travail avec mon gouvernement, j’ai présenté une feuille de route avec des choses très concrètes pour les Français », a ajouté Elisabeth Borne, qui sera confrontée lundi à une 17e motion de censure à l’Assemblée nationale. Mais cette motion portée par la Nupes a peu de chances d’être adoptée.

Parmi les « réponses concrètes » avancées par Elisabeth Borne, figure l’ouverture prochaine de soixante-seize commerces en territoires ruraux grâce à l’aide de l’Etat.

« C’est quelqu’un qui a beaucoup de personnalité, qui souhaite s’investir »

Quant à la secrétaire d’Etat à l’Economie sociale et solidaire Marlène Schiappa, « elle est très engagée, elle l’a été aussi dans le précédent quinquennat » en tant que ministre déléguée à la Citoyenneté, « c’est quelqu’un qui a beaucoup de personnalité, qui souhaite s’investir » et « je ne pense pas que ce soit nécessaire » qu’elle quitte le gouvernement, a-t-elle affirmé dans l’émission « Dimanche en politique ».

L’ancien directeur de cabinet de Marlène Schiappa a concédé mercredi devant une commission parlementaire que la ministre était intervenue pour écarter une association du Fonds Marianne, tout en démentant tout favoritisme dans la sélection des projets.

Sébastien Jallet était auditionné par la commission d’enquête du Sénat sur ce fonds controversé, au lendemain de la démission de Christian Gravel, le patron du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR), structure administrative gérant ce fonds au sein du ministère de l’Intérieur.

Sujets liés