Côte-d’Or : Le maire d’Echenon suspecté de pédopornographie, deux conseillers démissionnent

COLERE Des centaines d’habitants demandent la démission de Dominique Lott et une lettre pour le révoquer a été adressée au président

20 Minutes avec agences
— 
Une mairie. Illustration
Une mairie. Illustration — SICCOLI PATRICK/SIPA

Deux conseillers municipaux de la petite commune d’Echenon (Côte-d’Or) ont décidé de démissionner de leurs fonctions. Dans un communiqué de presse envoyé jeudi à nos confrères du Bien Public, Corinne Viard et Michaël Mille expliquent ne plus se reconnaître « dans les valeurs actuelles de la mairie et des membres de son conseil municipal ». Leur décision fait suite à l’interpellation du maire, Dominique Lott, dans une vaste affaire de pédopornographie.

Le premier édile avait en effet été arrêté et placé en garde à vue en novembre dernier, après un coup de filet de la Direction centrale de la police judiciaire. Les enquêteurs avaient ainsi interpellé 48 personnes soupçonnées d’avoir téléchargé et consulté des images et vidéos à caractère pédopornographique.

Des habitants demandent qu’il soit révoqué

Dominique Lott est convoqué devant le tribunal correctionnel de Dijon le 26 avril 2023, rappelle le Bien Public. En attendant, il n’aurait pas l’intention de se retirer. Corinne Viard et Michaël Mille précisent que le maire reste « présumé innocent » mais qu’ils ne peuvent pas cautionner son délit, qu’il a en partie reconnu. Des habitantes ont écrit à Emmanuel Macron pour lui demander de révoquer leur maire alors qu’une pétition en ce sens a été lancée, a-t-on appris vendredi.

Wardia Haya-Cartaut, l’une des autrices de la lettre, cite « l’exemple » du maire d’Hesdin (Pas-de-Calais), révoqué en août 2019 après avoir été accusé, notamment, de détournement de fonds publics. Une pétition demandant son départ a recueilli 589 signatures, en date de vendredi. « Pourquoi (le député LFI accusé de violences conjugales) Adrien Quatennens a été écarté de l’Assemblée nationale et pas notre maire ? Pourquoi Julien Bayou (accusé de violences psychologiques envers son ex-compagne) s’est mis à l’écart de la présidence d’EELV et pas notre maire ? », se demandent les auteurs de la pétition.