Réforme des retraites : Le gouvernement évoque des annonces d’ici « la fin de la 2e semaine de décembre »

Calendrier Olivier Véran, porte-parole du gouvernement, a dévoilé la date des futures échéances fixées par l’exécutif sur la réforme des retraites

20 Minutes avec AFP
— 
Le porte-parole du gouvernement Olivier Véran assure que l'exécutif fera des annonces sur la réforme des retraites dans le courant du mois de décembre.
Le porte-parole du gouvernement Olivier Véran assure que l'exécutif fera des annonces sur la réforme des retraites dans le courant du mois de décembre. — Emmanuel DUNAND / AFP

« La concertation continue », assure le porte-parole du gouvernement. Olivier Véran indique ce mardi que des discussions se poursuivent entre le gouvernement et les partenaires sociaux sur un recul de l’âge de départ à la retraite. Des annonces seront faites « d’ici la fin de la 2e semaine de décembre ».

Lors du compte rendu du Conseil des ministres, Olivier Véran a démenti des informations de RTL qui affirme mardi qu’un recul de l’âge de départ à 65 ans était la piste privilégiée par le gouvernement.

« Il n’y a pas de nouveautés dans ce qui est sorti ce (mardi) matin », a-t-il affirmé. « Il n’y a pas d’annonce à faire, il y aura des annonces bientôt puisque d’ici la fin de la deuxième semaine de décembre il y aura une communication qui sera faite, qui préfigurera le futur projet de loi de réforme des retraites », a-t-il développé.

L’âge de 65 ans pour « feuille de route » de l’exécutif

Interrogé, le cabinet du ministre du Travail Olivier Dussopt, en charge des concertations, a rappelé que le 3e cycle de celles-ci devait s’ouvrir « jeudi » puis serait décliné sur plusieurs jours sur la cruciale question de l’équilibre du système, donc de son financement, de l’âge de départ et de l’allongement de la durée de cotisation.

« Tout ce qui serait information sur un arbitrage sur l’âge relève de la rumeur. La concertation se poursuit », a-t-on précisé. Pendant sa campagne, Emmanuel Macron avait promis de reculer l’âge de départ à 65 ans. Ensuite, il a évoqué un recul à 64 ans accompagné d’un allongement de la durée de cotisation.

L’âge de 65 ans est la « feuille de route », a rappelé Olivier Véran. « Ce qui ne veut pas dire que la concertation ne sera pas utile, nécessaire et qu’elle ne peut pas faire changer les choses », a-t-il ajouté.