Jean-Marc Brûlé: «C'est un camouflet pour l'UMP»

REGIONALES Le secrétaire national des Verts et directeur de campagne des régionales 2010 d'Europe Ecologie, donne ses premières réactions à 20minutes.fr...

Propos recueillis par Laure Beaudonnet

— 

Etes-vous satisfaits des résultats du deuxième tour?
Je suis très satisfait, même si c’était attendu. J’ai tout de même une petite déception sur l’Alsace. Si un écologiste avait été en tête de liste, on aurait sûrement eu plus de chance. Le plus important, ce n’est pas aujourd’hui, c’est demain. Nous devons tenir nos engagements sur le fond et «écologiser» les politiques publiques. Beaucoup de choses bougent avec Daniel Cohn-Bendit pour faire évoluer et structurer l’écologie politique. C’est très positif. Je suis enthousiaste pour la suite, très confiant.

Que pensez-vous de la hausse de la participation par rapport au premier tour?
Selon moi, c’est une participation en faveur de la gauche, qui encourage sa dynamique. C’est aussi un camouflet pour le gouvernement qui veut tout casser, qui engage des réformes complètement délirantes. Désormais, l’écologie se trouve au cœur de la politique du pays. Je le répète, le plus important se jouera lundi. On devient la troisième force du pays. On est au cœur de toutes les régions de la France, ou presque. Toutes les politiques seront forcées de mettre l’accent sur l’écologie. Notre but est de convaincre, pas d’être hégémonique. Et nous y sommes parvenus. Nous souhaitons changer le paysage politique en profondeur, enraciner l’écologie.

Que pensez-vous des résultats du FN?
Vous savez, entre l’électorat de l’UMP et l’électorat du FN, c’est très poreux. On assiste à un vote de désistement. Un vote défouloir. Mais le FN ne résout aucun problème dans ce pays.
 

>> Retrouvez la carte des estimations, région par région, par ici