Le programme du MoDem Ile-de-France en slam... Claude Bartolone veut se débarrasser du MoDem

JOURNAL DES REGIONALES, J-3 Le buzz et tout ce qu'il faut savoir de la campagne...

20minutes.fr

— 

Dimanche, les 26 régions françaises de métropole et d'outre-mer sont invitées à renouveler leurs conseillers. Le buzz de la campagne et tout ce qu'il faut savoir - l'incontournable comme le plus anecdotique - c'est tous les jours dans le «Journal des régionales» sur 20minutes.fr…

Cet article est actualisé régulièrement, cliquez ici pour rafraîchir

Toutes les infos de la campagne de mercredi sont ici

Jeudi 11 mars 2010

Le CSA autorise la diffusion d'Ushuaïa

Alors que certains s'inquiétaient de la diffusion d'Ushuaïa, samedi soir, sur TF1, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a estimé que le magazine «ne pouvait avoir un impact sur les résultats». Pas de problème, donc, pour la diffusion. Une polémique du même ordre avait eu lieu lors des élections européennes, certains considérant que le film Home avait fait gagner des voix à Europe Ecologie. 

AEI met du curry dans son programme en Ile-de-France

L'Alliance Ecologiste Indépendante propose deux petites vidéos «made in Bollywood» pour rendre son programme en Ile-de-France plus digeste. Au menu: logement et transports

Les Jeunes Populaires célèbrent en avance le départ de Jean-Paul Huchon

L'UMP poursuit dans la dérision cette semaine en conviant vendredi ses militants au «pot de départ à la retraite de Jean-Paul Huchon», en présence de Chantal Jouanno, tête de liste UMP à Paris. Très optimistes donc, les Jeunes Populaires, qui organisent l'évènement, ont cependant oublié que c'est pourtant leur parti qui souhaite reculer l'âge de retraite, et Jean-Paul Huchon n'a «que» 63 ans...

Pour les plus indécis, il y a une solution

Si vous ne savez pas encore où vous vous situez sur l'échiquier politique, il y a une solution: Politest. «Grâce au Politest, vous allez pouvoir déterminer si vous vous situez à gauche ou à droite, ainsi que le (ou les) parti(s) politique(s) dont vous êtes le plus proche», indique le site. Vous allez ainsi subir une batterie de questions sur douze thèmes différents, vous donnerez vos préférences, et à la fin, le Politest vous dira de quel bord vous êtes. Cela aidera-t-il à faire baisser l'abstention?

Yves Jégo apostrophe Jean-Paul Huchon au sujet du NPA

Après qu'Olivier Besancenot eut estimé «envisageable» que le NPA ait des élus dans le futur Conseil régional d'Ile-de-France, en cas de victoire de la gauche, la tête de liste de l'UMP en Seine-et-Marne a invité ce jeudi Jean-Paul Huchon à «clarifier publiquement sa position» vis-à-vis du NPA. Yves Jégo affirme que les déclarations d'Olivier Besancenot «sont un signe de plus que l'actuel président de la région Ile-de-France semble prêt à toutes les compromissions, même les plus contre-nature, pour conserver son poste». Selon lui, «si Jean-Paul Huchon, qui pratique la danse du ventre devant le MoDem, s'apprête aussi à signer un pacte de gouvernement de l'Ile-de-France avec l'ultra gauche la plus virulente, il doit évidemment le dire clairement aux électeurs avant le premier tour». «Comment peut-on envisager un seul instant que le programme révolutionnaire d'Olivier Besancenot et ses amis soit compatible avec les projets et les valeurs affichées du président sortant?», interroge ainsi l'ancien secrétaire d'Etat.

Et sinon, si vous voulez passer une journée de campagne avec Yves Jégo, c'est par ici que cela se passe:


Une journée en campagne avec Yves Jégo - mars 2010

Le MoDem slame son programme

Fatigué sans doute de devoir faire déclamer à ses candidats le même programme de manière sempiternelle, le MoDem d'Ile-de-France a décidé d'en faire un slam. Malheureusement, ce n'est pas Alain Dolium qui chante...


Ma Région, je l'aime

 

Nouveau sondage favorable à la gauche en Rhône-Alpes

Le Parti socialiste (PS) est donné vainqueur au second tour en Rhône Alpes par un sondage Opinionway publié ce jeudi, qui crédite la droite d'une courte avance au premier tour (28%) sur les listes du PS (27%) et d'Europe Ecologie (20%). Au second tour, Jean-Jack Queyranne (PS) est donné gagnant, quelque soit la configuration: en cas de duel gauche-droite, le PS l'emporterait avec 61% des voix contre 39% pour l'UMP, et en cas de triangulaire avec le FN, le PS emporterait 57% des voix, l'UMP 34% et le FN 9%.

Act up interpelle les candidats sur les salles de consommation de drogue

Act up a réclamé ce jeudi «un positionnement clair» des têtes de liste en Ile-de-France (IdF) sur l'éventuelle ouverture de «salles de consommation (de drogues) à moindre risque». L'association a déjà interrogé les têtes de liste franciliennes sur l'intérêt des salles de consommation de drogues à moindre risque (SMCR) et sur les suites à donner à l'étude de faisabilité votée par le conseil régional le 18 décembre 2009 mais se montre peu convaincue par les réponses en réclamant «un positionnement clair des politiques». En résumé, Valérie Pécresse (UMP) est «réservée», Alain Dolium (MoDem) «reconnaît son ignorance sur le sujet», Jean-Paul Huchon (PS) est «intéressé», Cécile Duflot (Europe Ecologie) y est «favorable» et Pierre Laurent (Front de Gauche) également.

L'UMP veut mobiliser ses amis

«Mobiliser un ami», c'est la dernière trouvaille high-tech de l'UMP pour propager son programme avant les régionales. Le concept: une vidéo personnalisée à envoyer à un ami dans laquelle Xavier Bertrand s'adresse directement, en citant son prénom, à cet ami. Une photo de cette personne peut également être ajoutée. Le résultat est plutôt bien fait et en plus c'est drôle. 

Alain Joyandet mal parti en Franche-Comté

Le PS l'emporterait sur la majorité présidentielle dans tous les cas de figure au second tour en Franche-Comté, même si le FN n'est pas en mesure d'imposer une triangulaire, selon un sondage publié ce jeudi. Selon l'enquête TNS Sofres/Logica pour l'Est Républicain, Le Progrès de Lyon et France Bleu Besançon et Belfort, la liste PS emmenée par la présidente sortante du Conseil régional, Marie-Guite Dufay, est donnée gagnante au second tour avec une avance allant de quatre à neuf points, selon les cas de figure. La liste UMP-Nouveau Centre-MPF-CPNT emmenée par le secrétaire d'Etat à la Coopération, Alain Joyandet, serait en tête au premier tour avec 36% des suffrages, contre 29% pour le PS. Mais, sans grandes réserves de voix, la liste de la majorité présidentielle obtiendrait 48% en cas de duel au second tour, contre 52% pour la liste de Marie-Guite Dufay. En cas de triangulaire avec le FN, la liste Joyandet obtiendrait 41%, contre 50% pour la présidente sortante qui pourrait notament bénéficier du report des voix des Verts.

Claude Bartolone veut se débarrasser du MoDem 

Le député PS a jugé ce jeudi que le «vrai pari» gagné par Martine Aubry aux régionales sera d'avoir restreint la place du MoDem, après des mois où la question des alliances avec les centristes a obsédé les socialistes. Une prochaine victoire aux régionales sera, selon Claude Bartolone, «la victoire du point sur lequel s'était battu le rassemblement de Reims "on ne cède rien au MoDem. Plus le PS occupera sa place, moins il y aura de place au MoDem"».

L'exploit de l'OL inspire Frédéric Lefebvre

Histoire de mettre fin au pessimisme ambiant sur les prochains résultats de son parti aux régionales, le porte-parole de l'UMP a pris exemple sur la qualification de l'Olympique Lyonnais aux dépens du Real de Madrid en Ligue des champions mercredi. «Attendons que le vote ait lieu. J'ai regardé la fin du match mercredi entre le Real Madrid et Lyon. Le Real Madrid avait expliqué que (c'était) lui qui allait gagner et à la fin il était ridicule», a indiqué Frédéric Lefebvre sur France 2. Ainsi, selon lui, le PS prendrait le chemin du Real de Madrid et les sondeurs seraient comparables aux «observateurs qui disaient que (c'était) le Real Madrid qui devait gagner contre Lyon. La réalité, c'est que ce n'est pas ça qui s'est passé».

Xavier Bertrand tacle Martine Aubry

Dans une interview au Point parue ce jeudi, le secrétaire général de l'UMP revient sur l'optimisme béat de la gauche avant les élections. «Les Français détestent qu'on glisse un bulletin de vote dans l'urne à leur place. Ce sont eux qui décideront. Les pronostics de Martine Aubry sont à la fois très imprudents et très arrogants, les Français n'aiment pas ça», indique Xavier Bertrand. Il défend également l'implication de Nicolas Sarkozy dans la campagne: «Je préfère cette transparence. Par le passé, les présidents de la République recevaient des candidats dans le plus grand secret. Si le président ne le faisait pas, on le lui reprocherait. Là, il le fait, on le lui reproche. Je demande donc de la cohérence vis-à-vis de l'action du président de la République.»

Des conséquences nationales après les régionales?

72% des Français estiment que le gouvernement devra tenir compte des résultats des élections régionales pour modifier la politique nationale, selon un sondage BVA-Avanquest pour BFM, paru dans La Tribune ce jeudi. C'est notammant le cas pour les retraites: plus de deux tiers des sondés (73%) estiment que le gouvernement devra tenir compte des résultats des régionales pour mener sa réforme des retraites.

Des élus NPA en Ile-de-France?

Olivier Besancenot, tête de liste NPA en Ile-de-France, a jugé mercredi «envisageable» d'obtenir des élus NPA dans la région si le président sortant Jean-Paul Huchon (PS) accepte d'avoir «un contre-pouvoir à sa gauche». «Tout semble indiquer» que dépasser les 5%, seuil à partir duquel une liste peut fusionner avec une autre, «c'est quelque chose d'envisageable, quelque chose de sérieux», a-t-il déclaré avant le meeting de fin de campagne de sa liste à La Mutualité à Paris. Un sondage publié mercredi donne le NPA à 6% en Ile-de-France.

La gauche à l'aise en Guadeloupe

La liste conduite par le député et président du conseil régional, Victorin Lurel (PS), recueillerait 49 % des intentions de vote au premier tour en Guadeloupe, selon un sondage QualiStat-RFO Guadeloupe (FranceTélévisions) rendu public mercredi. Celle du député PS dissident Eric Jalton recueillerait 18%, devançant d'un point la liste UMP sur laquelle figure en deuxième position la ministre de l'Outre-mer, Marie-Luce Penchard.