Chacun son parti, chacun son tube

Propos recueillis par Stéphane Leblanc

— 

UMP: Money, de David Guetta. «Le slogan "Get rich or die trying" (deviens riche ou meurs en essayant de le devenir) colle à l'esprit UMP. Et David Guetta, c'est un peu le comble du bling-bling.»


David Guetta - Money

PS : Chaos, de New Young Pony Club. «J'avais pensé à Paroles, paroles, par Dalida et Alain Delon. Mais je préfère ce titre, plus pointu, qui exprime bien le gâchis des divisions au PS.»


New Young Pony Club 'Chaos'

Verts : Island in the Sun, de Weezer. «C'est une ode à l'amour entre les hommes et les animaux. Le clip serait du plus bel effet projeté dans un meeting.»



Weezer - Island In The Sun

FN : Qu'est-ce qu'on attend pour foutre le feu, de NTM. «J'ai pensé aux pires cauchemars du FN, du coup, j'ai choisi exprès un titre rebelle. Ou alors, plus amusant: YMCA, de Village People, pour le côté festif, gay et coloré.»



 

MoDem : Loser, de Beck. « "Je suis un loser, baby, pourquoi tu ne me tues pas ?" Ça colle à l'image de ce parti incapable de fédérer autour d'une idée de rassemblement pourtant intelligente. »



 

NPA : Le Responsable (revisité), de Plaisir de France. «"J'ai pas le moral, j'ai pas d'argent, j'ai pas de chance, j'ai pas d'amis..."», chante un type qui n'arrête pas de se plaindre. Comme Besancenot.»



PC : Mon père était tellement de gauche, des Fatals Picards. «"Quand est tombé le mur de Berlin/[Mon père] est parti chez Casto/pour acheter des parpaings..." Il n'y a que ce parti pour cultiver une telle nostalgie.»