Cour des comptes: Didier Migaud a demandé le poste

NOMINATION Dans une interview il affirme que c'est lui qui est allé voir Nicolas Sarkozy...

Avec agence

— 

Le socialiste Didier Migaud, le 11 janvier 2010 à Paris.
Le socialiste Didier Migaud, le 11 janvier 2010 à Paris. — SIPA

Le socialiste Didier Migaud, nommé premier président de la Cour des Comptes en remplacement de Philippe Séguin mort en janvier, affirme avoir fait acte de candidature auprès du président Nicolas Sarkozy, dans une interview au Monde daté de dimanche/lundi.

«Lorsque mon nom a commencé à circuler, j'ai demandé à avoir un échange avec (Nicolas Sarkozy, ndlr). Le rendez-vous a été vite pris. C'était il y a quelques semaines», raconte l'ancien président PS de la commission des Finances de l'Assemblée nationale. A la question: «Vous étiez donc demandeur?», Il répond: «J'ai dit au Président que si la proposition m'était faite, je l'accepterais.»

«Je ne suis pas dans la situation d'un ministre révocable»

Didier Migaud, qui tutoie le chef de l'Etat, affirme que ce dernier n'a "rien" exigé de lui. Comme on lui demande s'il a consulté la première secrétaire du PS Martine Aubry, ou Laurent Fabius dont il est proche, il répond: «Ce genre de décision, on la prend seul.». «Je les ai informés après que le président de la République m'avait annoncé, la veille au soir (lundi soir, ndlr) du Conseil des ministres qu'il m'avait choisi», ajoute-t-il.

Didier Migaud répète en outre ne pas voir sa nomination comme une prise à gauche par Nicolas Sarkozy. «Le premier président de la Cour des comptes n'est pas dans la situation d'un ministre qui doit adhérer à la politique gouvernementale et est révocable du jour au lendemain. C'est un magistrat», réaffirme-t-il.