Le Pen dénonce la venue d’un huissier chez lui

REGIONALES Il accuse l'UMP d'avoir communiqué l'information, afin de le discréditer pendant la campagne...

Avec agence

— 

Le leader du Front National Jean-Marie Le Pen en meeting à Arras, le 15 mars 2009.
Le leader du Front National Jean-Marie Le Pen en meeting à Arras, le 15 mars 2009. — D. CHARLET / AFP

Jean-Marie Le Pen a dénoncé samedi à Gap, dans les Hautes-Alpes une «opération politique» à la suite d'informations de presse selon lesquelles un huissier s'était présenté mercredi à son domicile de Montretout à Saint-Cloud, dans les Haut-de-Seine.

«Nous entrons dans la ligne droite de l'élection, c'est le temps des chausse-trapes, des coups fourrés. Il faut s'attendre à tout. Aujourd'hui, c'est l'huissier qui vient saisir mes meubles», a déclaré le président du FN.

Inventaire des biens à saisir

Le point.fr a affirmé samedi qu'un huissier s'était présenté mercredi à Montretout à Saint-Cloud, où vivent deux de ses filles et où sont installés ses bureaux, pour faire un inventaire des biens à saisir.

«Cette information a été communiquée par un syndicat de police. Qu'il soit proche de l'UMP ne m'étonnerait pas», a ajouté Le Pen devant la presse à Gap, étape d'une journée de campagne dans les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence.