Valérie Pécresse et ses têtes de listes convoquées à l'Elysée

REGIONALES La chef de file de l'UMP en Ile-de-France va devoir s'expliquer sur l'affaire Ali Soumaré et sur sa baisse dans les sondages...

Avec agence

— 

Valérie Pécresse, lors d'un meeting UMP pour les élections régionales en Ile-de-France, le 21 janvier 2010.
Valérie Pécresse, lors d'un meeting UMP pour les élections régionales en Ile-de-France, le 21 janvier 2010. — WITT / SIPA

Ca risque de chauffer, mardi matin, à l’Elysée. La chef de file de l'UMP pour les élections régionales en Ile-de-France, Valérie Pécresse, et ses têtes de liste départementales sont convoquées à l'Elysée par Nicolas Sarkozy.

L'ancien secrétaire d'Etat Roger Karoutchi, numéro trois sur la liste de la majorité présidentielle (UMP-Nouveau centre) dans les Hauts-de-Seine, Rama Yade, secrétaire d'Etat aux sports et numéro deux de cette même liste derrière André Santini (NC), ainsi que le député UMP Axel Poniatowski, tête de liste dans le Val d'Oise, seront également présents.

L'affaire Ali Soumaré

Une convocation qui intervient alors que Valérie Pécresse est en difficulté dans les sondages (elle est donnée largement battue au second tour par le président sortant du conseil régional d'Ile-de-France, le socialiste Jean-Paul Huchon).

Surtout le rendez-vous intervient aussi alors que l'UMP est mise dans l'embarras par les violentes accusations portées par certains de ses élus (dont Axel Poniatowski) contre Ali Soumaré, tête de liste PS dans le Val d'Oise.

Ce jeune candidat d'origine malienne a été accusé d'être un «délinquant multirécidiviste chevronné» sur la base de documents qui se sont révélés partiellement faux. Une affaire qui n’en finit plus d'empoisonner la campagne.