Eric Besson présente son bilan 2009 sur l'immigration

POLITIQUE Le discours du ministre est attendu, un an après sa nomination...

Julien Ménielle, et Bérénice Dubuc sur place

— 

Le député Jean-Pierre Brard (PCF) s'est rendu dans la nuit de samedi à dimanche, au Dépôt de la préfecture de police, île de la Cité à Paris, pour rendre visite à un Malien incarcéré, résidant en France depuis 19 ans qui doit être expulsé dimanche, a constaté un journaliste de l'AFP.
Le député Jean-Pierre Brard (PCF) s'est rendu dans la nuit de samedi à dimanche, au Dépôt de la préfecture de police, île de la Cité à Paris, pour rendre visite à un Malien incarcéré, résidant en France depuis 19 ans qui doit être expulsé dimanche, a constaté un journaliste de l'AFP. — Martin Bureau AFP
Eric Besson a déjà annoncé qu'il avait atteint ses objectifs. A l'occasion de ses vœux à la presse, il dresse ce lundi le bilan de sa première année aux commandes du ministère de l'Immigration. Début janvier, le ministre a assuré qu'il avait déjà fait expulser 29.000 étrangers en situation irrégulière en 2009, là où Nicolas Sarkozy en demandait 27.000.

>> Cet article est mis à jour régulièrement. Cliquez ici pour rafraîchir la page.


Haïti
Vu la situation dans l'île, le minsitre consent à faire quelques entorses à sa politique.
Les personnes évacuées pour être soignées en France seront exonérées de visa préalable. A leur arrivée en France,
une autorisation provisoire de séjour de 3 mois renouvelables leur sera délivrée.
Dans le cadre de demande de regroupement familial: si le dossier a été accepté, l'entrée en France se fera sans visa ni délai. Les dossiers haïtiens non traités le seront en priorité.
Pour les immigrés légaux haïtiens arrivant actuellement en fin de droits, une autorisation provisoire de séjour de 3 mois sera accordée.


La burqa

Eric Besson «approuve totalement» le fait que le port de la burqa soit considéré comme un indice d'assimilation pour obtenir la nationalité française, comme l'a évoqué Xavier Bertrand dimanche. Mais il ne pense pas qu'il faille aller jusqu'à déchoir les Françaises qui porteraient le voile intégral de leur nationalité. Le ministre a refusé de se prononcer sur les «propositions» des uns et des autres sur le sujet pour «ne pas risquer de perturber» le travail en cours. Il fera ses commentaires une fois le travail parlementaire terminé.

Les sans-papiers
Sur environ 6.000 régularisations en 2009, environ 3.000 l'ont été au titre du travail, selon Eric Besson. «J'applique la loi, on ne rentre pas illégalement sur le territoire français», s'est-il justifié. Comme prévu, 29.288 étrangers en situation irrégulière ont été expulsés en 2009, selon le bilan définitif. Soit 1,7% de moins qu'en 2008, mais plus que l'objectif assigné de 27.000.

Les priorités 2010
Le ministre a annoncé plusieurs pistes:
Le développement solidaire en fonction des flux migratoires
Une aproche «sur mesure» en fonction de la situation et des enjeux propres à chaque «pays partenaire»
La volonté de «rénover nos relations migratoires avec les pays du Maghreb»

Des flux migratoires mieux maîtrisés

Eric Besson affirme qu'un an après sa nomination, 145 filières clandestines ont été démantelées, et que tous les flux migratoires sont en baisse, comme dans le reste de l'UE.

Un nombre de demande d'asile en augmentation
La France est le premier pays européen et le deuxième au monde concernant le nombre de demandes d'asile. Le budget de l'asile va augmenter de 10% en 2010 pour atteindre plus de 318 millions d'euros.

Un projet de loi sur l'immigration avant la mi-février
Il transposera la directive européenne sur le retour des étrangers en situation irrégulière dans leur pays d'origine. Le projet de loi sera présenté en Conseil des ministres fin février ou début mars.

Une politique de l'asile confortée
Notamment le parcours d'intégration, qui débute dès le pays d'origine, propose une formation à la langue française, et un 'accès à l'emploi avec la proposition d'effectuer un bilan de compétences. Le ministre a également rappelé le progrgamme Ouvrir l'école aux parents, pour que les migrants connaissent mieux les valeurs de la République. Le dispositif de bourse récompensant les «efforts exceptionnels d'intégration» sera amplifié.

Le débat sur l'identité nationale se poursuivra en 2010
Eric Besson balaye les critiques laissant entendre que ce débat n'a été mis en place qu'à des fins électoralistes. Selon lui, il n'y a pas d'année «blanche», donc vierge d'élections, d'ici 2012. Nouveau bilan: le site dédié aurait accueilli 700.000 visiteurs, pour 3.8 millions de pages vues et 55.000 contributions.