Eric Woerth trouve Villepin «banal»

POLITIQUE L'insulte suprême...

Avec agence

— 

Dominique de Villepin lors du procès Clearstream
Dominique de Villepin lors du procès Clearstream — S. ORTOLA / 20 MINUTES

Le ministre du Budget Eric Woerth a ironisé dimanche sur le retour de Dominique de Villepin dans l'arène politique, estimant que l'ancien Premier ministre «dit des choses très banales», dans «une sorte d’emphase littéraire».

«Sur le plan politique, les propositions sont extrêmement banales, le fond est banal», a-t-il déclaré sur Radio J.

«Il doit avoir envie de se dégourdir les jambes»

Interrogé sur le déplacement la veille en banlieue parisienne de Dominique de Villepin, Eric Woerth a ironisé : «Il a été très immobilisé au tribunal» avec le procès Clearstream, «donc il doit avoir envie de se dégourdir les jambes.»

«C’est un homme politique non élu, il a exercé des fonctions. Chacun en France, dans la démocratie, a le droit de participer au débat public. S’il y a une contribution intelligente, intéressante, différente des autres de la part de Dominique de Villepin, elle est bonne à prendre. Pour l’instant, je remarque simplement que l’expression est plutôt banale», a-t-il ajouté.

Une première fois ministre de 2004 à 2005, Eric Woerth avait été remercié du gouvernement par Dominique de Villepin lorsque ce dernier avait été nommé à Matignon en mai 2005.