Chute du mur de Berlin: la communication vacillante de Juppé

POLEMIQUE Itw sur France 5, vidéo remontée, update sur son blog...

Catherine Fournier

— 

"Ce pape commence à poser un vrai problème", a déclaré l'ancien Premier ministre Alain Juppé (UMP), pour qui on a l'impression qu'il vit "dans une situation d'autisme total".
"Ce pape commence à poser un vrai problème", a déclaré l'ancien Premier ministre Alain Juppé (UMP), pour qui on a l'impression qu'il vit "dans une situation d'autisme total". — Pierre Andrieu AFP/Archives

Le maire UMP de Bordeaux a alimenté la confusion ce lundi sur la présence de Nicolas Sarkozy à Berlin le 9 novembre 1989. Récit d'une journée où les dates se suivent et ne se ressemblent pas...
 
L'interview sur TV5
Tout a commencé ce lundi matin par une chronique de France Info citant une intervention de l'ancien Premier sur TV5Monde, où il raconte son «9 novembre 1989 du mur de Berlin»: il indique s'être rendu dans la capitale allemande «avec quelques amis» (sans mentionner Nicolas Sarkozy) le 10 ou le 11 novembre 1989, tout en cafouillant «je ne me souviens plus exactement».
 
L'update sur le blog
Problème. Dans un post daté du 7 novembre dernier, le maire UMP de Bordeaux raconte également les évènements, précisant cette fois-ci qu'il y était bien le 9 et avec Nicolas Sarkozy. Après l'intervention sur France 5, relayée dans les médias, Alain Juppé glisse donc une parenthèse: «(ou quelques jours plus tard, ma mémoire est imprécise sur la date exacte)».
 
La vidéo remontée
Il n'y a pas que sur son blog qu'Alain Juppé évoquait le 9 novembre. Cette date était également mentionnée sur une vidéo officielle postée sur Dailymotion le 3 novembre 2009, enregistrée pour le site de la ville de Bordeaux. Et hop, une petite coupe au montage et une nouvelle vidéo, où le maire ne fait plus mention d'aucune date, a été postée ce lundi sur le site de partage vidéos. La version originale, en revanche, est toujours sur You Tube.

La version coupée:



La version initiale:


Le nouveau post sur le blog
Dernière étape d'une communication vacillante, Alain Juppé a posté un nouveau billet sur son blog pour faire le point: «9 novembre ou quelques jours plus tard? Quelle affaire! Les personnes qui m’accompagnaient sont formelles: c’était le 9.» Et de faire resurgir une autre date pour ajouter un peu plus à la confusion: «Dans la "Tentation de Venise" qui remonte à 1993, je parle du 16. Je ne me suis pas depuis replongé dans mes agendas de l’époque. Ce qui est sûr, c’est que j’ai bien vécu sur place ces instants extraordinaires, exactement comme je les ai décrits.»