Sondage sur le premier tour des présidentielles 2012: Sarkozy à 28%, 20 pour Aubry, 8 pour Villepin

POLITIQUE Le Front National est donné à 11%...

20 Minutes.fr, avec agence

— 

Le président de la République, Nicolas Sarkozy, présente son "plan cancer II" à Marseille, le 2 novembre 2009.
Le président de la République, Nicolas Sarkozy, présente son "plan cancer II" à Marseille, le 2 novembre 2009. — GUILLAUME HORCAJUELO/EPA/SIPA

Il n'est jamais trop tôt pour faire des sondages. Nicolas Sarkozy est crédité de 28% d'intentions de votes au premier tour de la présidentielle de 2012, et Martine Aubry de 20%. Loin devant Dominique de Villepin (8%) tandis qu'Olivier Besancenot (9%) est le premier rival du PS à gauche, selon un sondage Ifop pour l'hebdomadaire Valeurs actuelles à paraître jeudi.

Une liste de dix noms a été soumise aux sondés, assortie de la question: «Si le premier tour de l'élection présidentielle avait lieu dimanche prochain, parmi les candidats suivants pour lequel y aurait-il le plus de chances que vous votiez?».

Nicolas Sarkozy arrive en tête avec 28% d'intentions de vote, suivi de la numéro un du PS, Martine Aubry (20%), du président du MoDem, François Bayrou (14%) et de la vice-présidente du Front National, Marine Le Pen (11%).

Villepin loin derrière

Vient ensuite l'ex-Premier ministre de Jacques Chirac, Dominique de Villepin (8%), qui sitôt achevé le procès Clearstream a pris implicitement date pour l'élection de 2012, en réunissant le 27 octobre un millier de ses partisans dans une réunion publique à Paris.

A gauche, avec 9% d'intentions de vote, le leader du NPA, Olivier Besancenot, s'affiche comme le premier rival de Martine Aubry, distançant la secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot (5%), et encore plus nettement celle du PCF, Marie-George Buffet (3%). Nathalie Arthaud, de Lutte ouvrière, recueille seulement 1%, tout comme le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République).

Au 1er tour de la présidentielle de 2007, Nicolas Sarkozy était arrivé en tête avec 31,18% des suffrages, devant la candidate PS Ségolène Royal (25,87%) et François Bayrou (18,57%). Jean-Marie Le Pen avait recueilli environ 10% et Olivier Besancenot 4%.