Rama Yade réfugiée politique à gauche?

Pierre Koetschet

— 

Rama Yade, le 23 mars 2009 à Bordeaux.
Rama Yade, le 23 mars 2009 à Bordeaux. — REUTERS/Regis Duvignau
Il en est quelques-uns à qui l’ouverture pratiquée par Nicolas Sarkozy a donné des idées. Exemple avec la vice-présidente PS de la région Ile-de-France, Michèle Sabban, qui propose d’offrir la tête de liste dans les Hauts-de-Seine à la secrétaire d’Etat aux sports, exilée par l’UMP dans le Val d’Oise.

 

«Nous accordons à Rama Yade le droit d’asile», s’amuse Michèle Sabban dans le Canard enchaîné. Des déclarations confirmées mercredi matin au Post.fr : «Je suis convaincue que c'est une femme de gauche. Elle le montre à travers ses discours et les valeurs qu'elle défend». 

 

Contacté par 20minutes.fr, le cabinet de Rama Yade n’a pas commenté cette offre.

«C'était une plaisanterie», assure Marie-Pierre de La Gontrie, porte-parole de campagne de Jean-Paul Huchon.