Le NPA réunit la gauche de la gauche

POLITIQUE Le parti d'Olivier Besancenot y va de sa petite réunion pour tenter de préparer les régionales...

Julien Ménielle

— 

La gauche de la gauche en profite aussi pour se rapprocher. Fait rare, le Nouveau parti anticapitaliste d'Olivier Besancenot, le Parti communiste et le parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon ont signé une déclaration commune de soutien à la mobilisation de jeudi.
La gauche de la gauche en profite aussi pour se rapprocher. Fait rare, le Nouveau parti anticapitaliste d'Olivier Besancenot, le Parti communiste et le parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon ont signé une déclaration commune de soutien à la mobilisation de jeudi. — Eric Cabanis AFP/Archives
La gauche de la gauche multiplie les groupes de travail. C'est au tour du NPA d'Olivier Besancenot de tenir, ce lundi à 18h, la première réunion du groupe de travail de la gauche radicale. L'objectif: mettre de l'ordre dans les rangs en prévision des régionales de 2010, quelques jours avant le début des ateliers du PCF, auquel le Nouveau parti anticapitaliste a déjà refusé de participer.

Pas rancuniers, les communistes ont répondu présent, de même que le Parti de gauche, la Fédération, les Alternatifs et le Parti communiste des ouvriers de France. Seule Lutte ouvrière, selon le NPA, n'a pas répondu. Contactée par 20minutes.fr, une porte-parole de LO a cependant précisé qu'une délégation «sera présente, en tant qu'observateurs, mais sans participer aux travaux».

Mais le PCF ne s'attend pas à «une discussion extrêmement productive», selon son coordinateur national Pierre Laurent. De son côté, Marie-George Buffet a estimé que le NPA «dit "vous voyez je suis unitaire puisque je tiens une réunion mais comme je ne veux surtout pas l'union, je mets tellement de conditions qu'elles visent à décourager toute approche constructive"».