Prime à la casse, forfait hospitalier, déficit public: François Fillon présente le budget 2010

POLITIQUE Le Premier ministre donne les axes à venir de l'exécutif...

20minutes.fr

— 

 
  — M. FEDOUACH / AFP

Le Premier ministre François Fillon interviewé dans le JDD (interview à paraître dimanche), cela donne un paquet d’annonces. Parmi les plus importantes, retenons:

- La prime à la casse serait maintenue en 2010 mais réduite de 1.000 à 700 euros au 1er janvier, puis à 500 euros à compter du 1er juillet.

La prime à la casse, mise en place dans le cadre du plan de relance, initialement jusqu'à la fin décembre, a largement contribué à soutenir les ventes d'automobiles neuves, de pair avec le bonus-malus écologique.

- Le déficit public est revu à la hausse en 2009. Il atteindra 140 milliards, selon François Fillon, soit 8,2% du PIB, contre 7,5% prévu jusque-là.

A contrario, «2010 sera le budget de la reprise», affirme le Premier ministre, qui promet une tonalité «volontariste et vert» au budget de l'année prochaine. «Nous poursuivons la réduction des emplois publics par le non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux, soit une baisse de 33.000 emplois. Le déficit de l'Etat sera réduit. Mais avec une reprise insuffisante de la croissance, les déficits sociaux vont continuer à augmenter».

- Le forfait hospitalier devrait passer de 16 à 18 euros.

Cela confirme ce que disait le JDD le 6 septembre dernier: hausse du forfait hospitalier et déremboursement de certains médicaments pour pallier le déficit de la Sécurité sociale.

«Ce forfait aurait dû augmenter plus régulièrement en fonction du coût de la vie, juge le Premier ministre. Il faut continuer les économies sur les dépenses de santé. Nous ne pouvons accepter que la santé des Français d'aujourd'hui soit financée par les Français de demain. Cette idée m'est insupportable (...) Nous prendrons donc des mesures d'économies proposées par l'assurance-maladie comme le déremboursement de médicaments non indispensables. Afin de ne pas augmenter les cotisations en 2010. J'en prends l'engagement».

Selon les dernières prévisions, le déficit de l'assurance-maladie dépassera les 9 mds d'euros en 2009.

- Les retraites-chapeaux pour les hauts dirigeants des entreprises seraient «taxées plus fortement».

En clair, le gouvernement alourdit ainsi la fiscalité de l'une des indemnités des patrons. Car la retraite-chapeau, c'est un pourcentage du dernier salaire versé chaque mois en complément de la retraite légale, réservée à quelques très hauts dirigeants de quelques grandes entreprises (761, avait indiqué l'entourage de M. Darcos fin août). >> Pour mieux comprendre, lire notre petit lexique des indemnités des patrons

L’objectif, pour l'exécutif, est d’en finir avec un système de rémunération des dirigeants qui, avec les parachutes dorés et les attributions de stock-options, a défrayé la chronique ces derniers mois.

- Pierre Gadonneix va être remplacé à la tête d'EDF.

François Fillon l'assure, mais ne donne pas le nom de son successeur. «EDF doit avoir trois objectifs principaux : une plus grande efficacité de son dispositif nucléaire, améliorer son offre au consommateur et mettre en cohérence son dispositif international», affirme le Premier ministre. «Pour cette nouvelle étape, nous avons estimé nécessaire de renouveler le management de l'entreprise même si je tiens à rendre hommage à Pierre Gadonneix qui a accompagné la transformation d'EDF avec succès et sans heurts. Nous avons donc défini le profil idéal: un industriel ayant dirigé un grand groupe. Vous voyez, ce n'est pas un critère politique».

Henri Proglio, patron de Veolia Environnement, fait donc toujours office de favori pour le poste.