Rapprochement UMP/Villiers: «Personne ne renonce à ses valeurs»

POLITIQUE C’est ce qu'affirme le secrétaire général de l'UMP, Xavier Bertrand...

Avec agence

— 

Déjà dimanche, la ministre de l'Economie Christine Lagarde s'était interrogée sur "la pertinence" de ces systèmes de rémunération et Xavier Bertrand a indiqué mardi que l'UMP présenterait des propositions sur les stock-options qui "iront très loin".
Déjà dimanche, la ministre de l'Economie Christine Lagarde s'était interrogée sur "la pertinence" de ces systèmes de rémunération et Xavier Bertrand a indiqué mardi que l'UMP présenterait des propositions sur les stock-options qui "iront très loin". — Mehdi Fedouach AFP/Archives

Aimons-nous les uns les autres pour mieux nous faire élire. Xavier Bertrand, secrétaire général de l'UMP, drague à droite de la majorité et a tenu à apporter quelques précisions sur le rapprochement entre la formation présidentielle et celle de Philippe de Villiers, président du Mouvement pour la France (MPF).

Dans une interview au Parisien Dimanche, l’ex-ministre explique ainsi que «Philippe de Villiers n'adhère pas à l'UMP: il va rejoindre le comité de la majorité qu'anime Jean-Claude Gaudin», maire de Marseille. «L'idée est de constituer le rassemblement le plus large possible et d'être le plus tôt possible dans une logique d'union» en vue des prochaines échéances électorales.

«Je lui ai donc proposé que personne ne renonce à ses valeurs, à ses convictions, à ses idées, mais que nous puissions, au sein de ce comité, ne pas nous tromper d'adversaire», a ajouté le numéro un du parti majoritaire.

«Fabriquer encore et encore de l’union»

«Nous avons une commune volonté de faire réussir notre pays et de faire réussir le président de la République, dont la vocation est de rassembler», a ajouté Xavier Bertrand qui poursuit deux objectifs: «doubler le nombre d'adhérents de l'UMP» et «travailler avec d'autres qui se situent au côté de l'UMP».

«Au moment où les socialistes se recroquevillent et où la gauche montre ses divisions, il est important de montrer que nous sommes ouverts, sur notre gauche comme sur notre droite, et unis quand les autres sont sectaires et divisés», a-t-il dit.

Philippe de Villiers a annoncé la semaine dernière qu'il rejoindrait à la rentrée le «comité de la majorité» présidentielle, structure multipartite chargée de coordonner l'UMP et ses partenaires en vue des prochaines échéances électorales, notamment les régionales de 2010.

Quant au rapprochement en vue de l'UMP avec Frédéric Nihous, président du mouvement CPNT (Chasse, pêche, nature, traditions), l'ancien ministre explique: «notre objectif est de fabriquer encore et encore de l'union». De là à dire que la stratégie électorale prime sur le programme politique...