Virées de stages pour avoir critiqué l'UMP?

POLEMIQUE Deux québécoises qui avaient publié des commentaires critiques envers le parti de Nicolas Sarkozy sur leurs blogs ont dû quitter le parti plus tôt que prévu...

O.R.

— 

Le logo de l'Union pour un mouvement populaire.
Le logo de l'Union pour un mouvement populaire. — DR
L’UMP aurait mis fin prématurément aux stages de deux jeunes Québécoises, en mai dernier. Motif du renvoi? La publication, sur leurs blogs, de commentaires critiques à l’égard du parti, relate le quotidien «La Presse».
 
Les deux jeunes filles devaient réaliser un stage de quatre semaines dans les bureaux du parti de Nicolas Sarkozy, dans le cadre d’un partenariat. Durant leur séjour, elles devaient en contrepartie tenir un blog à jour.
 
Des stages «mal préparés»?
 

Interviewée par «La Presse»,  l’une des jeunes filles raconte: «Les stages étaient malheureusement mal préparés par l'UMP, qui était en campagne électorale européenne. Nous en avons effectivement, et bien évidemment, fait part sur le blog que nous tenions comme rapport de stage». Ce qui n’aurait pas plu à l’UMP... qui décide alors de raccourcir le stage! Entre temps, les commentaires ont été supprimés.
 
«Pour l'UMP, les propos tenus n'étaient pas adéquats et la situation n'était pas acceptable», explique l’un des organisateurs du stage, au Québec, Stéphane Lacasse. Il est vrai qu’en période de campagne électorale, les partis essaient de contrôler au maximum leur image...