Les huit petits nouveaux du Gouvernement Fillon 4

REMANIEMENT Mais qui sont les nouveaux arrivés? Portraits...

C.L. et O.R.

— 

Benoist Apparu:
Député UMP de la Marne, Benoist Apparu est ce qu'on appelle un bon petit soldat à l'Assemblée nationale, faisant la retappe quand il faut, comme Il faut. Il était rapporteur de la loi LRU sur l'autonomie des universités de 2008. Il est recompensé en étant nommé à l'âge de 39 ans au poste de secrétaire d'Etat chargé du Logement et de l'Urbanisme. Pour voir son blog, c'est ici.

Nora Berra:

Figure de la discrimination positive dans le nouveau gouvernement, Nora Berra est la fille d’un tirailleur algérien. Originaire de la région lyonnaise, elle est conseillère municipale de la préfecture du Rhône.
 
La nouvelle secrétaire d’Etat, âgée de 46 ans, a pourtant déjà été élue députée européenne le 7 juin dernier, dans la circonscription Sud-Est... de quoi vexer Michel Barnier et Rachida Dati, qui, eux, n’ont pas eu le droit de rester à leurs ministères après leur élection.

Christian Estrosi:

A presque 54 ans, le député-maire de Nice Christian Estrosi obtient le poste de ministre de l’Industrie dans le gouvernement Fillon 4. Ce n’est pas son premier poste de ministre. En 2005, il était en effet nommé ministre délégué à l’Aménagement du territoire, auprès de ... Nicolas Sarkozy, ministre de l’Intérieur d’alors, dans le gouvernement Villepin.
 
En juin 2007, il devient secrétaire d’Etat chargé de l’Outre-mer auprès de Michèle Alliot-Marie, dans le gouvernement Fillon 2. Poste duquel il démissionne en 2008, après son élection à la mairie de Nice... pour se consacrer à sa ville. Il a visiblement changé d’avis.

Pierre Lellouche:
Avocat et député parisien depuis 1997, Pierre Lellouche, 58 ans, devient ce mardi secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes.
 
Expert en relations internationales, il est depuis mars dernier représentant spécial de la France pour l'Afghanistan et le Pakistan, après avoir été, de 2004 à 2006, président de l’assemblée parlementaire de l’Otan. Il est connu pour ses positions favorables à Israël et son soutien de l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne.

Michel Mercier:
Le sénateur centriste Michel Mercier, président du conseil général du Rhône, fait enfin son entrée au gouvernement au poste de ministre de l'aménagement du territoire et de l'espace rural.

S’il a un temps milité «pour un dialogue Sarkozy-Bayrou», il a désormais choisi sa voie : un bout de chemin avec le Président,  un ministère pour courroner sa (longue) carrière. Lire son portrait, ici.

Frédéric Mitterrand:
Neveu de l’ancien président, l’actuel directeur de la Villa Médicis à Rome, 62 ans, va rejoindre Paris pour occuper le poste de ministre de la Culture. Il remplace donc Christine Albanel, tenue responsable de la cacophonie sur la loi Hadopi.
 
Il a lui-même annoncé sa nomination, ce mardi. Inclassable en politique, il adhère en juin 1993 au Mouvement des radicaux de gauche (MRG) mais il appelle à voter pour Jacques Chirac à la présidentielle de 1995. Lire son portrait, ici.

Marie-Luce Penchard
:
Pas de fiche Wikipedia pour cette petite nouvelle, nommée secrétaire d'Etat à l'Outre-mer. Marie-Luce Penchard, 50 ans, est originaire de Guadeloupe et s’est fait connaître lors des élections régionales de 2004.
 
En 2008, elle devient conseillère technique en charge de l'Outre-mer et est nommée secrétaire nationale de l'UMP chargée de l'Outre-mer. Retrouvez son portrait réalisé à l’occasion des élections européennes.

Henri de Raincourt
:
Il siégeait au Sénat depuis 1986, en tant qu'élu de l'Yonne. A 61 ans, Henri de Raincourt va quitter les dorures et les couloirs feutrés du Palais du Luxembourg pour le portefeuille de ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement. Un sujet qu'il connait.

Considéré comme un homme de dialogue et de conciliation, il avait remplacé en avril 2008 Josselin de Rohan à la tête du groupe UMP du Sénat.