Le Conseil national de la refondation voulu par Emmanuel Macron verra le jour mi-septembre

GOUVERNEMENT Ce conseil rassemblera des acteurs politiques, associatifs et syndicaux d’horizons divers

M.d.F. avec AFP
— 
Emmanuel Macron ne lache pas son proget de Conseil national de la refondation qui sera installé en septembre 2022.
Emmanuel Macron ne lache pas son proget de Conseil national de la refondation qui sera installé en septembre 2022. — WITT/SIPA

Promis par Emmanuel Macron juste avant les élections législatives, le Conseil national de la refondation sera finalement installé « au cours de la deuxième semaine de septembre », a annoncé ce jeudi le porte-parole du gouvernement et ministre délégué chargé du Renouveau démocratique, Olivier Véran.

« Le grand cadrage, les grands principes, c’est partager les diagnostics à l’échelle de la Nation sur des grands enjeux, notamment les enjeux prioritaires pour le président de la République et pour Élisabeth Borne la Première ministre. Le chantier de la santé, le chantier de l’éducation, le chantier de la perte d’autonomie… », a dit Olivier Véran.

« Ce n’est ni un préalable ni un substitut au Parlement »

Concernant sa composition, le CNR « va associer les responsables des partis politiques, les responsables des groupes parlementaires, des représentants d’associations d’élus des territoires, des représentants des corps intermédiaires, les syndicats en partenariat avec le Conseil économique, social et environnemental ».

« Ce n’est ni un préalable ni un substitut au Parlement », a-t-il aussi assuré, ajoutant que le CNR « va travailler en réunissant des experts, en auditionnant, en partageant des lignes directrices, ce n’est pas une structure qui va voter des textes, c’est une structure qui va permettre de produire des données ».