« Uber Files » : Bruxelles s’inquiète du respect des règles sur le lobbying en France, d’après un rapport

EUROPE La Commission européenne recommande de mieux appliquer les règles, y compris pour les « plus hautes fonctions de l’exécutif », dans un rapport rédigé avant les révélations

20 Minutes avec AFP
En pleine affaire des
En pleine affaire des — Nam Y. Huh/AP/SIPA

La Commission européenne a recommandé à la France de mieux appliquer les règles sur le lobbying, notamment pour les « plus hautes fonctions de l’exécutif », en pleine affaire des « Uber files », dans son rapport annuel sur l’Etat de droit publié mercredi.

Dans le chapitre consacré à la France de ce rapport qui concerne les 27 pays de l’UE - rédigé avant les révélations -, l’exécutif européen demande à Paris de « garantir que les règles sur les activités de lobbying sont systématiquement appliquées à tous les acteurs concernés, notamment aux plus hautes fonctions de l’exécutif », notant qu'« un grand nombre de préoccupations persistent » en ce domaine.