Gouvernement : Orphelin tutsi, Hervé Berville récupère le fauteuil de secrétaire d’État à la mer

REMANIEMENT Le député LREM des Côtes-d’Armor succède à Justine Benin, battue au second tour des législatives en Guadeloupe

Jérôme Gicquel
— 
Député LREM des Côtes-d'Armor, Hervé Berville est le nouveau Secrétaire d'état à la mer du gouvernement Borne.
Député LREM des Côtes-d'Armor, Hervé Berville est le nouveau Secrétaire d'état à la mer du gouvernement Borne. — JULIEN DE ROSA / AFP
  • Hervé Berville remplace Justine Benin comme secrétaire d’Etat à la mer dans le gouvernement d’Elisabeth Borne.
  • Le député LREM avait été réélu, il y a deux semaines, au second tour des élections législatives, dans la 2e circonscription des Côtes-d’Armor.
  • Oprhelin tutsi, il a été évacué du Rwanda par l’armée française en 1994, avant d’être adopté par une famille bretonne.

Un Breton pour gérer les affaires maritimes. Député LREM de la deuxième circonscription des Côtes-d’Armor (Dinan), Hervé Berville vient d’être nommé secrétaire d’État à la mer dans le nouveau gouvernement d’Élisabeth Borne, qui vient d’être dévoilé ce lundi. Il sera directement rattaché à la Première ministre. Hervé Berville succède à Justine Benin (MoDem), qui a dû laisser son poste après sa défaite au second tour des élections législatives en Guadeloupe.

Le député breton avait pour sa part réussi à conserver son siège de député, en étant réélu avec 55,83 % des suffrages, battant le candidat de la Nupes Bruno Ricard. Âgé de 32 ans, Hervé Berville est diplômé de l’Institut d’études politiques de Lille et de la London School of Economics. Il s’était engagé, dès 2015, auprès des Jeunes avec Macron avant de devenir le référent d’En Marche ! dans les Côtes-d’Armor et d’être élu député en 2017.

Evacué du Rwanda puis adopté par une famille bretonne

Son histoire s’imbrique entre le Rwanda et la France. Né à Kigali en 1990, cet enfant tutsi a perdu ses parents très jeune. Il avait été évacué, comme d’autres enfants, par l’armée française au début du génocide au Rwanda en 1994, avant d’être adopté par une famille des Côtes-d’Armor. En avril 2019, il était retourné dans son pays natal en tant que représentant officiel du président Macron pour les commémorations du 25e anniversaire du génocide des Tutsis au Rwanda.

Depuis, il s’est engagé à l’Assemblée nationale sur les questions d’aides au développement. Il a notamment adressé un rapport au Premier ministre sur la modernisation de l’aide au développement en 2018. L’an dernier, Hervé Berville a aussi été le rapporteur d’un projet de loi de réforme de l’aide française au développement, avec des moyens renforcés et recentrés vers dix-huit pays africains et Haïti.