Eric Coquerel face à des « rumeurs sur son comportement avec les femmes », LFI à la rescousse

RUMEURS LFI condamne un « type de pratiques qui n’aide en rien à lutter efficacement contre les violences sexistes et sexuelles »

20 Minutes avec AFP
— 
Eric Coquerel à l'Assemblée nationale, le 13 novembre 2018.
Eric Coquerel à l'Assemblée nationale, le 13 novembre 2018. — SIPA

Le comité contre les violences sexuelles de La France insoumise a défendu jeudi le député Eric Coquerel, élu président de la commission des finances de l’ Assemblée nationale, contre des « rumeurs sur son comportement avec les femmes », assurant n’avoir jamais reçu de signalement à son sujet.

« Depuis plusieurs semaines, le député Eric Coquerel est l’objet d’attaques sur les réseaux sociaux portant une suspicion sur son comportement envers les femmes », « attaques qui se sont amplifiées ce jour suite à son élection comme président de la commission des finances », écrit le comité contre les violences sexistes et sexuelles dans un communiqué.

Aucun signalement officiel

Mais « notre comité n’a jamais reçu aucun signalement concernant le député Eric Coquerel, pour quelque fait que ce soit », ajoute l’instance, qui se revendique autonome par rapport à la direction politique de LFI.

S’il est « à disposition pour écouter les femmes et recevoir leurs témoignages », il « déplore la mise en circulation de rumeurs ne s’appuyant sur aucun élément concret et ayant pour seul effet de jeter la suspicion sur une personne ».