Liverpool - Real Madrid : La France n'est pas prête à accueillir de grands évènements, selon Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon

CRITIQUES Les deux responsables critiquent vertement la gestion du maintien de l’ordre à deux ans des Jeux olympiques

X.R. avec AFP
— 
La gestion des supporters par la police est pointée du doigt.
La gestion des supporters par la police est pointée du doigt. — Christophe Ena/AP/SIPA

« Sentiment d’humiliation », « échec complet de la stratégie policière »… Parmi la litanie de critiques qui pleuvent sur les autorités depuis hier soir pour la gestion de l’entrée du Stade de France, lors de la finale de la Ligue des champions, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen ont ajouté leur grain de sel. Le match au sommet du foot européen, qui a vu la victoire du Real Madrid face à Liverpool (1-0), a démarré avec un retard de plus de 30 minutes à cause de scènes de chaos à l’extérieur du stade, dues à l’afflux de dizaines de milliers de supporters et aux tentatives d’intrusion. Mais l’usage de gaz lacrymogènes sur des supporters brandissant leurs billets est aussi pointé du doigt.

Interrogée au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, la dirigeante du Rassemblement national  a fait part d’un « sentiment d’humiliation parce que nous sommes regardés par le monde entier et l’intégralité des capitales qui ont vu cela ont constaté que la France n’était plus dans la capacité d’organiser de grandes manifestations sans que celles-ci dégénèrent ». « C’est la confirmation que notre Etat s’effondre sous nos pieds. La réalité c’est cela. C’est qu’on ne sait plus organiser une grande manifestation alors même qu’il y a les Jeux olympiques dans dix-huit mois, ce qui est extrêmement inquiétant », a ajouté la finaliste de la présidentielle, en dénonçant « l’incompétence » du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et du préfet de police de Paris Didier Lallement.

Inquiétude à deux ans des Jeux olympiques

Même constat chez le dirigeant de La France insoumise : « L’image est lamentable, elle est inquiétante parce qu’on voit clairement qu’on n’est pas préparés pour des événements du type Jeux olympiques », a lancé Jean-Luc Mélenchon sur BFMTV. « C’est un échec complet de la stratégie policière », a-t-il soutenu. « Il doit y avoir une réflexion de fond pour remettre la police française dans un dispositif qui la rende efficace » car « le rôle de la police, c’est d’empêcher que ça tourne mal, or là, au contraire, ils ont aggravé les choses », a affirmé le troisième de la dernière élection présidentielle.

Les deux responsables politiques divergent sur l’origine des dérapages, Marine Le Pen estimant que le département de la Seine-Saint-Denis, où se trouve le Stade de France, était « hors de contrôle ». Cela a dégénéré « en partie par une désorganisation dont il faudra que les organisateurs s’expliquent, et puis en partie par une délinquance traditionnelle » qui fait « qu’à chaque événement celui-ci se transforme en émeute, en tentative de pillage ». Jean-Luc Mélenchon a raillé du côté de l’extrême droite « l’habituel refrain raciste ». « Le problème d’hier soir, c’est la doctrine d’emploi des forces de l’ordre », a-t-il insisté.