Gouvernement Borne : Maire d’Angers, Christophe Béchu nommé ministre délégué aux collectivités territoriales

NOMINATION Christophe Béchu, proche d’Edouard Philippe, intègre le gouvernement d’Elisabeth Borne

Julie Urbach
— 
Le maire d'Angers Christophe Béchu intègre le gouvernement Borne
Le maire d'Angers Christophe Béchu intègre le gouvernement Borne — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
  • Christophe Béchu devient ministre délégué aux collectivités territoriales dans le gouvernement Borne.
  • Décrit comme « macron-compatible », le maire d’Angers et président d’Angers métropole est aussi le numéro 2 du parti Horizons.

Cette fois, ça y est. Alors que son nom revenait régulièrement parmi les personnalités « ministrables » depuis la première élection d’Emmanuel Macron, Christophe Béchu fait son entrée au gouvernement. Le maire d’ Angers et président d’Angers métropole intègre l’équipe d’Elisabeth Borne dévoilée ce vendredi après-midi, en tant que ministre délégué en charge des collectivités territoriales. Pas vraiment une surprise concernant cet homme de 47 ans, aujourd’hui très proche d’Édouard Philippe jusqu’à récemment devenir le secrétaire général de son nouveau parti Horizons, tant il cultive depuis plusieurs années une certaine « Macron-compatibilité ».

En 2014, après 37 ans de règne de la gauche, Christophe Béchu portait les couleurs de l’UMP quand il réussit à faire basculer la mairie d’Angers en s’entourant d’une équipe aux multiples sensibilités, signe d’une capacité à rassembler largement. Dragué par La République en marche après s’être débarrassé de son étiquette LR en 2017, celui qui a aussi été le plus jeune président de conseil général de France, puis député européen et sénateur par le passé, avait reçu l’investiture du parti présidentiel pour préparer son deuxième mandat, quelques mois après avoir été à l’initiative d' une tribune signée par 72 maires de droite et du centre, en soutien à Emmanuel Macron.

Il a déjà travaillé avec Elisabeth Borne

Celui qui a depuis retrouvé un ancrage partisan chez Horizons a aujourd’hui probablement pu tirer profit de l’équilibrage politique des différentes composantes de la majorité. Sans oublier un ultime élément : en 2018, Christophe Béchu avait été nommé à la tête de l’Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF), où il a d’ailleurs été reconduit par le gouvernement l’an dernier. Une étape sans doute déterminante qui lui a permis de régulièrement croiser la route des différents ministres des Transports… dont une certaine Elisabeth Borne, qui a occupé le poste pendant deux ans.