Gouvernement Borne : Aurélien Rousseau nommé directeur de cabinet de la Première ministre

NOMINATION Ancien professeur d’histoire, énarque et conseiller d’Etat, Aurélien Rousseau avait été directeur adjoint de cabinet des Premiers ministres Manuel Valls et Bernard Cazeneuve

20 Minutes avec AFP
— 
Aurélien Rousseau, le directeur de cabinet de la Première ministre fraîchement nommée Elisabeth Borne.
Aurélien Rousseau, le directeur de cabinet de la Première ministre fraîchement nommée Elisabeth Borne. — Gabrielle Ferrandi / CHAM

L’ancien directeur général de l’Agence régionale de santé Ile-de-France Aurélien Rousseau a été nommé mardi directeur de cabinet de la nouvelle Première ministre Elisabeth Borne, a-t-il annoncé sur Twitter.

« Au moment de commencer ma mission auprès d’Elisabeth Borne, dont la confiance m’honore, j’ai une pensée pour ma grand-mère, Jeanne Boyer, élue à 29 ans en 1945 à Alès au sortir de la résistance et pour Véronique Bédague qui est "la première" à avoir occupé ce poste, et de quelle façon ! », a écrit sur Twitter le haut fonctionnaire âgé de 45 ans. Véronique Bédague a été la directrice de cabinet de Manuel Valls de 2014 à 2016.



Nouveau gouvernement en construction

Ancien professeur d’histoire, énarque et conseiller d’Etat, Aurélien Rousseau avait été directeur adjoint de cabinet des Premiers ministres Manuel Valls et Bernard Cazeneuve, de 2015 à 2017, avant d’être nommé directeur général de l’ARS Ile-de-France en 2018. Premier acte fort du second quinquennat, Elisabeth Borne a été nommée lundi Première ministre par Emmanuel Macron, deux heures après la démission de Jean Castex.

La nouvelle locataire de Matignon doit choisir une nouvelle équipe gouvernementale « resserrée », selon son entourage, alors que la nomination d’éventuels secrétaires d’Etat est attendue dans un deuxième temps, probablement après les législatives de juin. Emmanuel Macron a énuméré dans un tweet ce qu’il entendait être les priorités de sa nouvelle cheffe de gouvernement : « écologie, santé, éducation, plein-emploi, renaissance démocratique, Europe et sécurité ».