Alpes-Maritimes : Eric Ciotti va déposer une proposition de loi contre le burkini

POLEMIQUE Le conseil municipal de Grenoble s'apprête à modifier le règlement des piscines pour y autoriser la baignade en burkini ce lundi. En réaction, le député sortant de la 1re circonscription des Alpes-Maritimes veut proposer une loi pour l’interdire

E.M.
— 
Eric Ciotti dénonce la «lâcheté du gouvernement» (illustration).
Eric Ciotti dénonce la «lâcheté du gouvernement» (illustration). — SYSPEO/SIPA

« Je déposerai ce matin une proposition de loi à l’Assemblée nationale pour interdire le port du burkini pour l’inscrire dans la loi », a annoncé Eric Ciotti au micro de France Bleu Azur ce lundi matin.

Le député sortant de la 1re circonscription des Alpes-Maritimes veut mettre fin au débat, notamment à Grenoble où le conseil municipal pourrait modifier la réglementation de ses piscines en vue d’y autoriser la baignade en burkini. Il estime que la loi n’est pas claire et que c’est une « conséquence de la lâcheté du gouvernement ».

Pour Éric Ciotti, le burkini est « tout le contraire de la liberté »

Pour l’élu, le burkini est « tout le contraire de la liberté » et cette démarche est « extraordinaire dangereuse », s’est-il exprimé dans la radio locale. Il a rappelé que durant son mandat, il avait déjà porté plusieurs amendements sur la question du port du voile​.

Si la délibération sur le burkini est adoptée, le préfet de l’Isère a annoncé dimanche qu’il s’y opposerait, conformément aux instructions qu’il a reçues du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. Rennes est la seule ville où le maillot intégral est autorisé dans les piscines depuis 2018.