Smic : Une personne à temps complet perçoit-elle 1.450 euros ? Pourquoi la déclaration d'Elisabeth Borne n'est pas juste

FAKE OFF Selon Elisabeth Borne, la ministre du Travail, c’est la prime d’activité qui permet d’atteindre ce revenu

Maïwenn Furic
— 
Pour la ministre du Travail, Elisabeth Borne, chaque personne qui travaille à temps complet et qui gagne le SMIC obtient au moins 1.450 euros net chaque mois
Pour la ministre du Travail, Elisabeth Borne, chaque personne qui travaille à temps complet et qui gagne le SMIC obtient au moins 1.450 euros net chaque mois — WITT/SIPA
  • Au 1er mai, le Smic a été revalorisé pour permettre aux ménages de faire face à l’inflation.
  • La ministre du Travail Elisabeth Borne a mis en avant le fait que chaque français payé au Smic et travaillant à temps complet touche plus de 1.450 euros grâce à la prime d’activité.
  • Il s’agit d’un raccourci. 20 Minutes vous explique pourquoi.

Depuis le 1er mai, le Smic a augmenté de 2,65 %. Une revalorisation liée à l’inflation, mais dont l’actuel gouvernement ne cesse de se féliciter. A la veille de l’entrée en vigueur de cette mesure, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, a déclaré sur Twitter : « Dès demain, le SMIC passe à 1.302,64 € net/mois, soit une augmentation de 72 € en un an pour tenir compte de l’inflation. Au total, avec la prime d’activité, un salarié au SMIC à temps plein touche + de 1.450 € net/mois. »



Une analyse loin de faire l’unanimité sur les réseaux sociaux. « La prime d’activité ne concerne pas tous les salariés et ne fait pas augmenter tous les salaires de 150 € c’est un mensonge », insiste un internaute. Qu’en est-il vraiment ? 20 Minutes fait le point.

FAKE OFF

Avant de commencer, un petit rappel s’impose :la revalorisation automatique du SMIC est prévue par le Code du travail lorsque « l’indice des prix à la consommation connaît une augmentation de plus de 2 % ». Le salaire minimum est donc automatiquement revalorisé et dans les mêmes proportions. L’augmentation du 1er mai place ainsi le SMIC à 1 645,58 € brut mensuel, soit 1 302,64 € net. En un an, à cause de l’inflation, le salaire minimum aura été revalorisé à trois reprises entraînant une augmentation de 5,9 %, soit 72 € net supplémentaires par mois.

Par ailleurs, la ministre du Travail inclut dans son calcul la prime d’activité. Selon elle, une personne qui travaille à temps plein et gagne le Smic perçoit au moins 150 euros de prime d’activité. « Le Smic, c’est le salaire individuel et il a effectivement augmenté », explique Guillaume Allègre, économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). A l’inverse, « la prime d’activité est un instrument qui est familiarisé, c’est-à-dire que les ressources de la famille sont prises en compte. » Le montant de cette prime dépend donc de nombreux facteurs : le salaire évidemment, mais également les éventuelles autres aides perçues, les autres sources de revenus (foncier, placements…), la situation familiale.

« Cette prime s’applique uniquement aux personnes éligibles, elle n’est pas versée automatiquement à toute personne au SMIC, à temps complet », poursuit le spécialiste qui prend notamment l’exemple d’un couple : l’un est au salaire minimum et sans autre ressource mais l’autre touche un revenu plus important. Dans ce cas, le premier ne sera pas éligible à la prime d’activité.