Présidentielle 2022 : Un faux sondage circule par SMS et sur les réseaux sociaux

FAKE Ce « faux sondage », qui envoie Éric Zemmour au second tour, a été diffusé par SMS à de nombreuses personnes, et a aussi été relayé sur les réseaux sociaux

20 Minutes avec agences
— 
Non, un sondage suisse n'a pas mis Eric Zemmour en tête des intentions de vote pour le premier tour de la présidentielle.
Non, un sondage suisse n'a pas mis Eric Zemmour en tête des intentions de vote pour le premier tour de la présidentielle. — PHILIPPE MAGONI/SIPA

Non, Eric Zemmour n’est pas donné au deuxième tour par un sondage, contrairement à ce qui circule par SMS. La Commission nationale de contrôle de la campagne électorale et la Commission des sondages ont appelé vendredi les électeurs à la plus « grande prudence sur les messages qui pourraient circuler en relation avec des résultats se référant à des "sondages" mais qui ne constituent pas des sondages et ne peuvent donc se prévaloir de ce terme ».

Elles ont également demandé aux « médias, plateformes et réseaux sociaux et les particuliers à ne pas relayer » ces messages « qui peuvent constituer une information trompeuse ».

Pécresse furieuse

Juste avant la fin officielle de la campagne électorale à minuit, ce « faux sondage », qui envoie Éric Zemmour au second tour, a été diffusé par SMS à de nombreuses personnes. Certains partisans du polémiste d’extrême droite l’ont aussi relayé sur les réseaux sociaux. La candidate LR Valérie Pécresse a immédiatement saisi la Commission des sondages et accusé nommément Eric Zemmour de « diffuser actuellement illégalement par SMS un faux sondage ».

« Ce SMS, non sollicité par ses destinataires et contrevenant à toutes les réglementations relatives à la protection des données personnelles n’est d’ailleurs même pas signé par son auteur, faisant croire à une diffusion spontanée voire informative », explique-t-elle dans un communiqué.

Découvrez les résultats de l’élection présidentielle 2022 dès 20h par ville, département et région sur 20 Minutes.