Présidentielle 2022 : Au Trocadéro, Eric Zemmour mobilise ses soutiens avec l'espoir d'un « vote caché »

REPORTAGE Le candidat du parti Reconquête a réuni plusieurs dizaines de milliers de personnes, ce dimanche à Paris, pour une « démonstration de force »

Thibaut Le Gal
— 
Eric Zemmour croit en un vote caché.
Eric Zemmour croit en un vote caché. — Olivier Juszczak/20Minutes
  • Eric Zemmour mobilisait ses troupes ce dimanche à Paris, place du Trocadéro.
  • Le candidat identitaire a salué ce qu’il estime être « la plus grande démonstration de force de cette campagne », à l’heure où sa campagne dévisse dans les sondages.
  • Ses soutiens espèrent un « vote caché » lui permettant d’accéder au second tour le 10 avril prochain.

Place du Trocadéro, le soleil frappe dur. Il est 16 heures, des milliers de drapeaux tricolores s’agitent avec ferveur. Eric Zemmour monte sur scène après une marche solennelle. « Vous êtes venus de toutes les villes et de tous les villages de France. Mes chers amis, ils pensaient que vous ne viendriez pas. Ils pensaient que vous étiez résignés, mais vous êtes là ! » A deux semaines du premier tour de la présidentielle, le candidat du parti Reconquête souhaitait faire une « démonstration de force » au moment où sa campagne dévisse dans les sondages.

Zemmour et ses soutiens dénoncent des « sondages truqués »

Car depuis quelques semaines, l’ancien éditorialiste de Cnews est à la peine. Il est en quatrième voire cinquième position dans les enquêtes d’opinion, parfois à dix points de Marine Le Pen et de l’accès au second tour. Alors, à la tribune ce dimanche après-midi devant des dizaines de milliers de personnes, ses soutiens balayent ces oiseaux de mauvais augure. « Ils veulent vous convaincre que votre vote est inutile, que l’élection est déjà écrite. Accepterez-vous d’être hypnotisés ? », interroge Marion Maréchal, déclenchant les huées de la foule. L’ex députée du Front national cible « le petit monde politico-médiatique ». « Ils tentent de vous démotiver à coups de sondage […] ne soyez pas dupe de toutes ces manœuvres, elles nous ont déjà coûté très cher par le passé ».

Gilbert Collard évoque, lui, des « sondages truqués » quand Philippe de Villiers « salue la France du vote caché ». Dans la foulée, Eric Zemmour est sur le même ton : « Ils ont tout dit et ils se sont trompés sur tout. Vous êtes en train de faire la plus grande démonstration de force de cette campagne. C’est un signe, c’est un signal, c’est un sondage grandeur nature. Un avant-goût de la surprise à venir. Vous êtes là et le printemps est là, l’espérance est là, nous voici ! »

Eric Zemmour au Trocadéro.
Eric Zemmour au Trocadéro. - Olivier Juszczak/20Minutes

Vote caché ou meetings en trompe-l’œil ?

C’est l’ultime espoir des zemmouristes dans la dernière ligne droite. Qu’un vote caché, impossible à déceler pour les instituts de sondage, se révèle au soir du 10 avril prochain. « Ça me rassure de voir ces milliers de personnes aujourd’hui. Comme moi, je crois que beaucoup de gens ont peur de dire qu’ils votent pour Eric Zemmour », avance Rebecca, 21 ans. « Les sondages se sont plantés aux régionales en surestimant le Rassemblement national. Le score de Marine Le Pen dépend de la mobilisation des classes populaires, qui n’est pas encore certaine, donc je pense que les vases communicants peuvent encore fonctionner », ajoute Quentin 27 ans. « Les sondages baissent mais je n’y crois pas, abonde Kevin, 21 ans. On a déjà vu des erreurs dans le passé. Je suis sûr qu’il y a un vote caché pour Eric Zemmour, je pense qu’il est en réalité déjà au-dessus de Marine Le Pen ».

Réel argument ou simple bouée de sauvetage ? Depuis des mois, les adversaires d’Eric Zemmour ne cessent de clamer, à l’inverse, que les salles les plus remplies ne font pas les victoires. Que les bonnes audiences télévisées comme les millions de vues sur les réseaux sociaux ne remplissent pas les urnes. Marine Le Pen elle-même, la veille depuis la Guadeloupe, ironisait sur le grand meeting à venir de son rival identitaire. « Ce qui est important dans une campagne présidentielle, c’est la proximité, ce n’est pas le gigantisme ».