Présidentielle 2022 : Ecole, santé, institutions… Macron promet « un grand débat permanent » s’il est réélu

CANDIDATURE Le chef de l’État s’est exprimé dans une vidéo d’une vingtaine de minutes mise en ligne et qui devait être diffusée dans plusieurs meetings régionaux

J.B avec M.C. et AFP
— 
Emmanuel Macron s'est adressé à ses soutiens en vidéo, le 12 mars 2022.
Emmanuel Macron s'est adressé à ses soutiens en vidéo, le 12 mars 2022. — AFP

« L’école, la santé, la réforme institutionnelle »… En meeting « virtuel » ce samedi, Emmanuel Macron a assuré qu’en cas de réélection, il mènerait « un nouveau grand débat permanent » avec les Français autour de plusieurs chantiers. « Je veux que notre projet puisse reposer sur une méthode associant davantage nos compatriotes, dans la durée, y compris le lendemain de l’élection, en leur donnant une place comme véritables acteurs », a plaidé le chef de l’État dans une vidéo d’une vingtaine de minutes mise en ligne et qui devait être diffusée dans plusieurs meetings régionaux.

Durant le quinquennat qui s’achève, « nous avons mis en œuvre des réformes parfois à la cavalcade, à la hussarde. Et nos compatriotes, même quand ils croyaient, voulaient en être aussi les acteurs, voulaient porter ces réformes, a observé le candidat. Le slogan "Avec vous", ça ne va pas s’arrêter avec le vote. Pendant les cinq années qui suivent, nous allons présider, gouverner, agir avec vous » car « il faut qu’au fond la responsabilité soit partagée », a-t-il insisté.

Quatre pactes au programme

Emmanuel Macron a également confirmé qu’il détaillerait davantage son programme « la semaine prochaine », promettant notamment « des grandes ambitions pour notre école, notre santé, la prise en charge de la dépendance et donc un vrai projet d’autonomie qui est essentiel pour le grand âge » ou encore « des mesures fortes pour l’écologie, l’égalité entre les femmes et les hommes, pour l’inclusion ».

Pour cela, son projet sera « structuré » autour de quatre « pactes ». Le « pacte européen, pour notre protection, notre souveraineté » ; « un pacte entre les générations, de la toute petite enfance jusqu’au grand âge » ; « un pacte productif, parce que pour porter notre modèle social (…), il faut pouvoir travailler plus et produire plus » ; et « un pacte républicain, car l’unité de la Nation passe aussi par la défense de la laïcité, par une sécurité et une justice plus fortes, le respect de nos frontières et un projet d’intégration républicaine ».

La prime Macron triplée

En pleine flambée des prix de l’énergie en marge de la guerre en Ukraine, et alors que le pouvoir d’achat s’impose comme l’un des thèmes centraux de cette campagne, le président a aussi annoncé, en matière de retraites, une augmentation de la pension minimale pour qu’elle atteigne 1.100 euros, le tout via un recul de l'âge de départ à 65 ans. Il entend également tripler la prime pour le pouvoir d’achat, pour la faire passer à 3.000 euros, sans charge ni impôt. Et annonce l’objectif de 700.000 rénovations de logements par an.