Une mairie du Loiret taguée après le parrainage d’Eric Zemmour

COLERE La mairie de Saint-Aignan-le-Jaillard a été vandalisée après le parrainage donné par Ugo Planchet à Eric Zemmour. L’édile assure l’avoir fait pour « l’équilibre démocratique »

20 Minutes avec agence
— 
Eric Zemmour.
Eric Zemmour. — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Des tags ont recouvert la mairie de Saint-Aignan-le-Jaillard (Loiret) dans la nuit de samedi à dimanche. « Maire raciste », « Stop Zemmour », « pas de fachos dans nos campagnes », pouvait-on lire. Selon France Bleu Orléans, ces inscriptions au pochoir avaient pour but de dénoncer le parrainage apporté par Ugo Planchet, le maire de la commune, à Eric Zemmour.

Sur Facebook, l’édile a condamné un acte d’intimidation visant selon lui à « faire taire la démocratie ». Le maire explique avoir donné son parrainage au candidat d’extrême droite le 22 février dernier car il était en retard dans la course aux signatures.


« Le parrainage ne vaut pas soutien »

« Total soutien à mon ami maire Hugo Planchet qui a parrainé la démocratie sans soutenir », a réagi Philippe Moreau sur Twitter. Le maire de Nogent-sur-Vernisson (Loiret) avait lui aussi donné sa signature au candidat de Reconquête !

Défendant « l’équilibre démocratique », Ugo Planchet a rappelé que « le parrainage ne vaut pas soutien ». Selon nos confrères, le maire de 29 ans a porté plainte pour dégradations de biens publics.