Présidentielle 2022 : A qui sont allés les parrainages de vos élus du Nord ?

ELECTIONS Après la clôture des parrainages, douze candidats pourront officiellement se présenter devant les électeurs lors du scrutin de la présidentielle. Auxquels des prétendants la chasse aux parrainages a-t-elle été la plus profitable dans le département du Nord ?

Mikaël Libert
— 
Illustration élections.
Illustration élections. — C. Allain / 20 Minutes
  • Douze candidats pourront se présenter au premier tour de l’élection présidentielle, le 10 avril 2022.
  • « 20 Minutes » a parcouru le listing du Conseil constitutionnel pour déterminer qui avait parrainé qui dans le département du Nord.
  • C’est la candidate LR, Valérie Pécresse, qui a obtenu le plus grand nombre de soutiens d’élus nordistes.

Les jeux sont faits. On sait désormais qu’il y aura 12 bulletins sur les tables des bureaux de votes pour le premier tour de l’élection présidentielle, le 10 avril prochain. Tous sont parvenus à récolter au moins 500 parrainages auprès de maires, députés et autres conseillers régionaux ou départementaux. Depuis François Hollande, ces fameux parrainages sont rendus publics, on peut ainsi savoir à qui les élus locaux ont accordé leur soutien. Qu’en est-il dans le département du Nord où seuls 248 élus ont accepté de parrainer un candidat ? 20 Minutes a épluché, pour vous, le listing du Conseil constitutionnel.

Depuis que les parrainages de candidats à l’élection présidentielle sont rendus publics, les élus locaux se montrent plus prudents pour choisir leur poulain. C’était, d’ailleurs, un des griefs reprochés par le candidat de « Reconquête ! », Eric Zemmour, au système en place pour se présenter devant les Français pour la mandature suprême. Ce dernier en a fait les frais puisqu’il n’a engrangé que 11 parrainages auprès de maires de petites communes du Nord. La candidate du Rassemblement National, Marine le Pen, s’en sort à peine mieux avec 13 parrainages nordistes, essentiellement acquis auprès des conseillers régionaux de son parti.

Darmanin parraine Macron, Roussel se parraine lui-même

C’est la candidate de LR, Valérie Pécresse, qui, avec 58 parrainages, arrive en tête dans le Nord. Elle est parvenue à recueillir des soutiens répartis de manière assez homogène, entre maires, députés et conseillers régionaux et départementaux. Les démarcheurs du président sortant, Emmanuel Macron, ont su séduire avant tout les maires et six des huit députés nordistes ayant parrainé un candidat. En revanche, seuls 2 conseillers régionaux ont pris le parti de soutenir le chef de l’Etat. A noter aussi qu’Emmanuel Macron a recueilli le parrainage de son ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, grâce à son mandat de conseiller départemental.

L’autre candidat qui s’en sort bien auprès des élus nordistes, c’est le communiste Fabien Roussel. Ce dernier a engrangé 40 parrainages, dont celui qu’il s’est accordé à lui-même en tant que député. Sur ses talons, Anne Hidalgo, la socialiste, qui affiche 30 soutiens nordistes au compteur, parmi lesquels celui de la maire de Lille, Martine Aubry.

Score décevant pour l’écologiste Yannick Jadot, avec seulement 10 soutiens accordés dans le Nord. Il les doit essentiellement aux conseillers régionaux et départementaux Verts qui ont récemment fait leur entrée dans ces instances. Mais le plus malheureux dans l’histoire, c’est Philippe Poutou, candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA). Seul le maire d’un village de 771 habitants lui a accordé son parrainage.

Pour rappel, les 12 candidats validés par le Conseil constitutionnel sont : Nathalie Arthaud (LO), Nicolas Dupont-Aignan (DLF), Anne Hidalgo (PS), Yannick Jadot (EELV), Jean Lassalle, Marine le Pen (RN), Emmanuel Macron (LREM), Jean-Luc Mélenchon (LFI), Valérie Pécresse (LR), Philippe Poutou (NPA), Fabien Roussel (PCF) et Eric Zemmour (Reconquête).