Présidentielle 2022 : Bayrou crée un site pour parrainer les candidats à plus de 10% dans les sondages

PARRAINAGE Les candidats ont jusqu'au 4 mars pour rassembler ces parrainages, date limite fixée par le Conseil constitutionnel

C.P avec AFP
— 
François Bayrou en meeting.
François Bayrou en meeting. — Jacques Witt/SIPA

Le président du MoDem, François Bayrou, a annoncé ce jeudi la création d’un site qui propose aux maires de parrainer les candidats qui n’ont pas obtenu les 500 parrainages nécessaires. Seule condition ? Qu’ils « atteignent 10 % dans les sondages », face à « un risque immense » pour la démocratie selon lui.

« C’est une banque de parrainages démocratiques », pour que « les maires se regroupent et se répartissent les signatures nécessaires », a expliqué le leader centriste chez nos confrères de BFMTV et RMC, précisant que le site dédié notredémocratie.fr était lancé dès « ce matin ».

Il permettra aux maires, qui « ont le sentiment que la publicité qui va être faite à leur signature va être interprétée comme un soutien à des candidats », de parrainer des candidats avec « un critère simple : atteindre 10 % dans les sondages », soit « quatre millions d’intentions de vote », a-t-il indiqué.

Une initiative « transpartisane »

« Est-ce que des candidats qui sont à ce niveau-là peuvent être écartés de l’élection par le mécanisme des parrainages ? », a interrogé François Bayrou, alors que  Jean-Luc Mélenchon (LFI), Marine Le Pen (RN) et Eric Zemmour (Reconquête !), hauts dans les sondages, disent tous les trois avoir des difficultés à obtenir les 500 signatures.

Bayrou a surtout insisté sur le côté « transpartisan » de son initiative : « C’est une démarche qui consiste à dire "nous sommes les garants de la démocratie" », a-t-il souligné, face à un « risque de déstabilisation, de perte de confiance, de sentiment que l’élection ne sera pas sincère », selon lui.